Mali

Point de presse de la MINUSMA du 14 mai 2020

Format
News and Press Release
Source
Posted
Originally published
Origin
View original

Porte-parole : Olivier Salgado

Bienvenus à tous au point presse de la MINUSMA et merci pour votre participation. Bonjour également aux auditeurs et auditrices de Mikado FM qui nous écoutent et merci pour votre fidélité.

Tout d’abord, quelques mises à jour sur la Mission de l’ONU au Mali.

Direction de la MINUSMA

Hier le 13 mai, le Représentant spécial du Secrétaire général, M. Mahamat Saleh Annadif, a assisté à la remise fourniture d'équipements de prévention contre le Covid-19 pour le processus de DDR en compagnie des autorités nationales.

Des masques, des désinfectants pour les mains et des lits d'hôpitaux ont été remis aux autorités ainsi qu'une clinique mobile de dépistage. La MINUSMA transportera ces équipements à Tombouctou, Gao et Kidal pour les bénéficiaires du DDR. Ils seront aussi utilisés pour le traitement d'autres cas locaux parmi la population.

A cette occasion, les autorités nationales ont souligné l'importance de limiter la propagation du Covid-19 tout en rappelant que le DDR était un élément central du processus de paix.

Pandémie du Covid-19 au Mali

Point de situation sur le personnel de la MINUSMA et mesures pour contrer la propagation du virus

Le total des cas de la MINUSMA reste à 54 cas depuis le début de la crise. Depuis, 38 ont été guéris, il reste donc à la MINUSMA à ce jour 16 cas positifs actifs qui évoluent bien.

Ils sont placés en isolation et reçoivent les soins adéquats.

Ainsi vous noterez cette semaine que le nombre de collègues guéris a encore augmenté, passant de 14 le 7 mai à 38 le 13 mai. C’est donc une très bonne nouvelle, la tendance des guérisons est en hausse constante.

Pour rappel, le dernier bilan des autorités maliennes publié hier faisait état de 758 cas positifs dans le pays et 408 guérisons.

Les mesures renforcées de la MINUSMA pour empêcher la propagation du virus au Mali sont toujours en vigueur dans nos représentations régionales.

Les camps où des cas ont été déclarés ont été entièrement confinés pour une période de 14 jours pour limiter la contagion. Dans cette optique, le camp de Tessalit, dans la région de Kidal, a été entièrement désinfecté dans la nuit du 9 au 10 mai, celui de Tombouctou l’avait été il y a quelques jours également. En outre, nos contingents suivent en priorité une formation de sensibilisation au Covid-19. Comme vous le savez, sauf exception, les rotations de nos soldats sont suspendues jusqu’au 30 juin prochain. Les vols de la MINUSMA demeurent suspendus pour les passagers au Mali à l’exception des cargos et urgences médicales. Sachez enfin que désormais, le port du masque facial est obligatoire au sein de l’ensemble du système des Nations unies au Mali.

Nous sommes tous concernés et la MINUSMA adapte ses mesures en fonction de l’évolution de la propagation du virus au Mali, en parfaite coordination avec les autorités nationales et l’OMS.

Nous saluons enfin les efforts déployés de tous les personnels médicaux travaillant dans la riposte au virus dans le pays et souhaitons une meilleure santé à tous les patients concernés par le Covid19. L’heure est au respect des mesures barrières. Ensemble, nous viendrons à bout de cette épidémie.

Appui aux autorités nationales dans lutte contre le Covid-19

Soutien de la riposte régionale

Le 12 mai, la MINUSMA a remis des kits de prévention au Covid-19 au Commandement de l'unité des Forces armées reconstituées pour prévenir la propagation du Covid-19. Ceux-ci comprennent notamment des masques, du savon, du gel hydroalcoolique, de l’eau de javel et des thermomètres laser instantanés et sans contact. Le premier lot de matériel est composé de 25 kits collectifs, 242 kits individuels et quatre thermomètres.

Hier le 13 mai, la même opération s’est déroulée à Kidal, à cette occasion Le chef du bureau régional de Kidal par intérim, Nabil Chemli, a réitéré le soutien de la MINUSMA à l’Armée reconstituée en matière logistique et sécuritaire, alors que le Commandant du bataillon de l’Armée reconstituée Mamadou Keita exprimait ses vifs remerciements à l’endroit de la MINUSMA.

Sensibilisation des écoliers à Mopti

Dans la région de Mopti, une ONG internationale financée par un projet du Fonds d'affectation spéciale Covid-19 de la MINUSMA, a organisé une activité de sensibilisation et a distribué des kits d'hygiène à une école de la ville de Mopti. Environ 110 personnes ont participé à la session. Les participants ont reçu des kits de lavage des mains et d'hygiène et une station publique de lavage des mains a été installée à l'entrée de l'école.

Transport des équipements de protection

En appui à la Direction régionale de la Santé à Ménaka, le 12 mai, la MINUSMA a transporté plus de 4 tonnes de matériel et d'équipement COVID-19. Ce don provenant d’une agence des Nations unies comprenait des masques, des gants, du désinfectant pour les mains, de l'eau de javel, des dispositifs de lavage des mains et des bottes.

Par ailleurs, pour faciliter le travail des partenaires des médias, cette semaine, la MINUSMA a transporté des masques de prévention au Covid-19 mis à disposition par l’URTEL à ses coordinations régionales de Gao et Ménaka. Ces masques seront livrés aujourd’hui même, pour une prochaine distribution par la coordination régionale URTEL auprès des radios affiliées.

Elections législatives

Le premier tour des élections législatives de 2020 au Mali, s’est tenu comme vous le savez le 29 mars dernier. La MINUSMA avait apporté un soutien important pour la tenue de ces scrutins. Sur les 1 451 candidats qui briguaient les 147 sièges de l’Assemblée Nationale, 427 étaient des femmes. Ce qui équivaut à 29,44 % et se rapproche beaucoup du taux de représentation de 30%, fixé par la Loi du 18 décembre 2015, instituant des mesures pour promouvoir le genre dans l'accès aux fonctions nominatives et électives.

C’est un net progrès par rapport à l’élection législative de 2013 où elles ne représentaient que 13,67% de l’ensemble des candidatures. Selon Catherine Renée Andela, la Cheffe de l’Unité Genre de la MINUSMA: « Ces résultats reflètent les efforts de plusieurs acteurs dont la MINUSMA.”

En effet, l'Unité Genre de la Mission a facilité le dialogue entre les organisations de femmes, et la mise en place d’un réseau de femmes leaders (La Plateforme des Femmes leaders) qui est mobilisé pour toutes les actions en faveur de la participation politique des femmes.

Activités de la Force de la MINUSMA

Protection des civils

Le 9 mai à Mopti, la MINUSMA a été alertée d’un rassemblement de présumés terroristes en cours à proximité du village de Bamba, à environ 60 km au nord de la ville de Koro, avec l’intention d’attaquer le marché hebdomadaire du village de Diankabou.

En réponse, la force MINUSMA a immédiatement déployé ses hélicoptères d'attaque depuis Tombouctou pour effectuer une reconnaissance aérienne et une démonstration de force.

Rappelons que le village de Bamba a été successivement attaqué les 6 et 7 mai faisant un mort et plusieurs greniers incendiés.

Opérations en cours

Malgré les contraintes liées à la propagation de la pandémie du Covid-19, les activités de la Force se poursuivent dans tous les secteurs dans le strict respect des mesures barrières.

Lancée le 30 avril, l’opération de sécurisation « Winner Reloaded » a pris fin le 8 mai dernier. Elle aura été marquée par des patrouilles dans les villages et hameaux les plus reculés des cercles de Soumpi, Léré et Niafounké afin de rassurer les populations de ces localités. Par ailleurs, cette opération aura permis à la Force de se rapprocher davantage des populations des 47 localités sillonnées.

Sur l’axe Ansongo- Labezanga, dans le cadre de l’opération Séka, 15 patrouilles de longue portée ont été conduites et 7 postes de contrôle érigés par les Casques bleus afin de garantir la liberté de circulation des personnes et des biens dans cette région.

Dans cette même région, dans le cadre du plan « Ménaka sans armes », une mission de reconnaissance s’est déroulée du 28 avril au 5 mai 2020. Elle avait pour objectif de fournir les éléments nécessaires à une étude du plan de construction des tranchées destinées à protéger cette localité.

L’**opération Buffalo **est toujours en cours dans le Centre du Mali. Au cours de la semaine écoulée, les casques bleus ont patrouillé dans près de 15 localités et ont installé des bases temporaires à proximité de nombre d’entre elles.

Au total donc, vous le constaterez, notre travail continue : au cours de la semaine écoulée et sur l’ensemble de sa zone d’opération, la Force a mené 525 patrouilles (patrouilles de jour et de nuit, de longue et de courte portées) et érigé une dizaine de check points. Ces patrouilles aussi bien terrestres qu’aériennes, contribuent à réduire les violences sur les populations et à ramener le calme dans les zones où les tensions communautaires sont signalées.

Protection des installations de la MINUSMA

Le 10 mai à Kidal, une patrouille de la Force a appréhendé deux individus près d'un poste d'observation du camp intégré de la MINUSMA. Les individus tentaient de poser un engin explosif. Ils ont été remis aux autorités.

Appui aux FAMa

Le 6 mai dernier, un soldat des Forces armées maliennes a été blessé alors qu'il poursuivait des kidnappeurs à Tombouctou. Il a été pris en charge dans un premier temps dans les structures sanitaires de la MINUSMA avant d’être évacué par la Mission.

Incidents

Parmi les incidents qui ont affecté la MINUSMA :

  • Hier le 13 mai, au cours d’une patrouille nocturne à Ménaka, la Force de la MINUSMA a été confrontée à une attaque complexe. Alors qu’un véhicule blindé de la Force de la MINUSMA heurtait un engin explosif improvisé, la patrouille a essuyé des tirs. Les Casques bleus ont riposté obligeant les assaillants à prendre la fuite.

Les informations préliminaires indiquent que trois soldats de la paix ont été gravement blessés tandis que le véhicule a subi des dommages. Une force de réaction rapide avec une équipe de secours a été dépêchée sur les lieux.

  • Le 11 mai, un casque bleu été piqué par un scorpion alors qu’il était en faction à un avant-poste d'observation au camp de la MINUSMA de Tessalit, dans la région de Kidal. Il a été évacué pour recevoir les soins de santé appropriés.

  • Le 10 mai, 3 Casques bleus de la MINUSMA ont trouvé la mort suite à l'explosion d'engins explosifs improvisés lors d'une patrouille de routine dans les environs de Aguelhok, dans la région de Kidal au Mali. Quatre autres Casques bleus avaient été sérieusement blessés et avaient été pris en charge par la MINUSMA et reçoivent actuellement les soins médicaux appropriés.

  • Le Représentant Spécial du Secrétaire général des Nations unies au Mali (RSSG) et chef de la MINUSMA, M. Annadif a fermement condamné ces actes lâches qui ont pour but de paralyser les opérations sur le terrain de la MINUSMA et touchent indistinctement le personnel des Nations Unies et des civils innocents. L’ensemble du système des Nations unies au Mali présente ses condoléances attristées aux familles endeuillées, et souhaite un prompt rétablissement aux blessés. Cette attaque avait également été condamnée par le Secrétaire général des Nation unies, le Conseil de sécurité et nombre d’ambassades.

  • Un hommage sera rendu à notre 3 Casques bleus morts au service de la paix au Mali demain vendredi au quartier général de la MINUSMA.

Evénement à venir

Journée internationale des Casques bleus

Célébrée le 29 mai, la prochaine Journée internationale des Casques bleus de l’ONU rend hommage au personnel civil, policier et militaire pour sa contribution inestimable au travail de l’ONU. Elle constitue aussi l’occasion d’honorer la mémoire des Casques bleus qui ont perdu la vie en servant sous le drapeau des Nations Unies.

Cette année, les femmes Casques bleus seront à l’honneur au moment où nous commémorons le 20ème anniversaire de la résolution 1325 du Conseil de sécurité des Nations unies sur les femmes, la paix et la sécurité. Sous le thème « Les femmes dans le maintien de la paix : Une clé pour la paix », nous soulignerons leurs contributions inestimables en particulier dans le contexte actuel marqué par la pandémie du Covid-19.

La propagation du virus nous impose de restreindre cette célébration. Néanmoins, à la MINUSMA, nous honorerons nos héroïnes entre autres, lors du point de presse du 27 mai. Suivez-nous sur nos réseaux sociaux où les femmes casques bleus seront à l’honneur.