NRC Rapport d’Evaluation Rapide des personnes déplacées internes dans la commune de Ouonkoro cercle de Bankass 25 novembre 2019

Résumé de la situation et recommandations au Cluster Protection

Présentation du contexte:

La recrudescence des violences dans la bande frontalière du Mali et du Burkina-Faso a été marquée par les attaques des villages de Peh, Saran, Bidi, Sankoro et Koroni du 14 au 16 novembre 2019. Ces attaques ont provoqué le déplacement forcé de 282 ménages composés de 1410 personnes selon un recensement fait par les autorités communales de Ouenkoro.

Les déplacés, essentiellement des femmes et enfants, tous de la commune de Ouenkoro et de la communauté peuhle, sont arrivés à Ouenkoro, de façon spontanée afin de se mettre à l’abris des exactions des groupes armés qui opèrent le long de la frontière du Mali et Burkina-Faso, située à environ 4 à 7 km des villages attaqués. Selon les personnes déplacées rencontrées, plusieurs autres ménages seraient partis au Burkina-Faso, pays voisin de Mali.
L’équipe Protection de NRC, en charge de l’évaluation rapide de protection, a été la première équipe humanitaire à être déployée dans la zone après les violences.

Présentation/description du site de l’ERP :

Certaines personnes déplacées vivent au sein de familles d’accueil et dorment à la belle étoile parce que les familles d’accueil manquent d’infrastructures d’hébergement. D’autres se sont installés à la périphérie de la ville sans abris ou dans des abris abandonnés et exposés aux intempéries. Malgré l’hospitalité de la population hôte, les familles d’accueil ainsi que les déplacés ont exprimé le besoin urgent de mettre en place un site pour les déplacés parce que tous estiment que le déplacement de ces populations pourrait se prolonger avec le niveau d’insécurité et les attaques en cours dans la zone.

Actions en cours :

  • L’équipe protection de NRC, a conduit une évaluation rapide de protection (ERP) pour évaluer les risques de protection ; identifier et référer les cas de protection nécessitant une assistance immédiate. La phase de réponse est en cours de préparation.

  • L’équipe RRM de NRC conduit depuis le 23 novembre 2019, une évaluation multisectorielle (MSA), couplée avec une assistance directe en kits NFI, alimentaire aux bénéfices des déplacés et familles hôtes. Des appuis en intrant WASH mis à disposition par UNICEF seront également distribués pour le traitement de l’eau à domicile.

  • Première Urgence Internationale a conduit une évaluation médicale et réalisé une clinique mobile pour les prises en changes médicales des déplacés.

  • Un cas de blessé par balles a été référé à MSF-Espagne qui travaille à lui apporter une assistance médicale - DRC déploie à partir de ce 25 novembre 2019, une équipe pour apporter un appui psychosocial aux populations affectées par les violences.

  • Le cas de trois enfants séparés a été référé au service local de la Promotion de la femme, de l’enfant et de la famille de Bankass.