Mali

Note d’information : Formation sur les questions transversales pour le Groupe des chargés de communication et de plaidoyer humanitaire de l’Équipe Humanitaire Pays, 28 décembre 2021

Attachments

Les capacités des membres du groupe des chargés de communication et de plaidoyer humanitaire de l’Équipe Humanitaire Pays (EHP) ont été renforcées sur les questions transversales suivantes : le genre, la redevabilité envers les populations affectées (RPA), la protection, la violence basée sur le genre (VBG) ainsi que la protection contre l’exploitation et les abus sexuels (PEAS).

Au total, 27 participants (18 [67%] hommes, 9 femmes [33%]) ont pris part à la formation qui s’est déroulée du 27 au 29 septembre 2021, à Bamako.

Les participant.e.s se présentent comme suit :

  • ONGN : 4 (15%)
  • ONGI : 14 (52%)
  • UN : 8 (29%)
  • Donateur : 1 (4%)

La formation a pu être réalisée grâce au financement d’ONU Femmes Mali ainsi que de l’appui technique de la Conseillère Principale en Genre dans l'Action Humanitaire inter-agences au Mali (GenCap/Mali), d’OCHA Mali, de a Coordination du Réseau des Points Focaux Genre des clusters au Mali (RPFGC/Mali), du Cluster Protection Mali et d’Internews Mali.

Cette formation était l’une des recommandations de la retraite de l’inter cluster (ICCN) tenue les 8 et 9 juin 2021 qui a souligné la nécessité que les chargés de communication et de plaidoyer humanitaire soient formés sur les questions transversales. Il est important de rappeler qu’une communication sensible au genre, participative et protectrice contribue à garantir une action humanitaire inclusive, efficace, efficiente et responsabilisante.

De plus, dans le contexte actuel de crise au Sahel, les acteurs humanitaires doivent utiliser des messages et des outils adaptés en vue d’une communication stratégique répondant aux principes humanitaires. La communauté humanitaire doit communiquer davantage sur les succès, les contraintes ainsi que les défis rencontrés tout en s’assurant que les populations affectées demeurent au cœur de son action et que leurs besoins sexospécifiques soient également pris en compte.

La formation a été l’occasion de découvrir des concepts indispensables à la prise en compte de l’aspect « genre », la redevabilité et la protection de manière systématique dans les communications et les plaidoyers humanitaires. Les partages d’expérience ont permis de consolider les acquis, de découvrir de nouvelles approches et des bonnes pratiques à capitaliser dans la mise en œuvre de ces thèmes transversaux.

Les chargés de communication et plaidoyer restitueront leurs connaissances acquises de la formation auprès de leurs collègues. Ces connaissances seront utilisées pour améliorer les prochaines actions de communication et plaidoyer dans la formulation de propositions, y compris la mobilisation de ressources, les notes de plaidoyer et les autres contenus de publications.

Au terme de l’atelier, les recommandations suivantes ont été formulées : La revitalisation du Réseau des journalistes humanitaires au Mali, une meilleure communication sur la prévention et réponse aux cas d'exploitation et d'abus sexuels, la poursuite des formations de chargés de communication et des équipes de rapportage sur les questions transversales susmentionnées.

Disclaimer

UN Office for the Coordination of Humanitarian Affairs
To learn more about OCHA's activities, please visit https://www.unocha.org/.