Mali

Mali : Région de Bandiagara Flash Update #2 : Situation humanitaire dans le cercle de Bankass – 1 juillet 2022

Attachments

Ce rapport est produit par OCHA Mali en collaboration avec les partenaires humanitaires. Il couvre la période du 23 au 29 juin 2022.

Faits saillants

• Sous le lead d’OCHA, une mission des acteurs humanitaires s’est rendue à Bankass le 23 juin ;

• Une première assistance d’urgence mobilisée et remise aux Autorités pour une partie des PDI par cette mission ;

• Plus de 5 000 personnes déplacées internes (PDI) enregistrées par les services étatiques à Bankass au 29 juin ;

• Certaines communes d’accueil des déplacées internes (Diallassagou, Léssagou, Ségué) restent inaccessibles aux humanitaires.

Aperçu de la situation

Les attaques survenues dans les villages de Diallassagou, Deguessagou, Dianweli ont officiellement fait 132 morts. Quatre blessés précédemment admis au Centre de santé de référence de Bankass, ont été évacués à l’hôpital régional à Sevaré. Une équipe d’acteurs humanitaires (OCHA, HCR, OMS, PAM, Plan International, Save The Children, UNFPA, UNICEF et World Vision) s’est rendue à Bankass. Les missionnaires ont rencontré les PDI venues de Diallassagou et leur ont fourni à travers le préfet de Bankass, une assistance d’urgence composée de vivres et non vivres. Cette donation devrait couvrir les besoins de 144 ménages déplacés (827 personnes dont 586 enfants).

Au 29 juin, le service local du Développement social et de l’économie solidaire de Bankass a identifié et enregistré 806 ménages totalisant 5 086 individus parmi lesquels, il y a 3 457 enfants. Les acteurs RRM qui avaient entamé une évaluation rapide multisectorielle dans les zones accessibles, ont fait état de la présence de 287 ménages déplacés. A ceux-ci, il faut ajouter 628 PDI du village de Nando ayant trouvé refuge à Ségué, non encore enregistres par les services compétents. Quelques 20 ménages venant de Diallassagou ont aussi été identifiés dans la ville de Mopti par la Direction régionale du Développement social et de l’économie solidaire.

OCHA a recommandé aux partenaires intervenant dans le cash d’harmoniser leurs interventions et surtout d’être, le plus possible, flexible en fonction des réalités du terrain afin que tous les PDI puissent être assistées.

Sécurité alimentaire

Les missionnaires ont apporté 63 tonnes de vivres (mil, pâtes, riz). Le PAM a fourni près de 56 tonnes (T) vivres pendant la mission (et apportera un appui supplémentaire après l’évaluation des besoins) dont 54T de riz pour 15 jours de ration destinée aux 1000 bénéficiaires et deux tonnes d’un mélange de farine enrichie de maïs et de soja destiné à 600 enfants (6-23 mois). Save The Children a donné une tonne des céréales et 200kg des pâtes alimentaires. Autres donations : IMADEL (une tonne de riz), World Vision (une tonne), Plan Mali (4 tonnes) et CARE Mali (vivres d’une valeur de 3 millions à récupérer auprès de l’ONG YAG-TU à Bankass). Selon la commission de suivi de la situation alimentaire, 69,9 tonnes de vivres ont été reçues au 29 juin. À cette date, 682 ménages sur 806 enregistrés, ont été servis. Dans les magasins, il reste 23 tonnes, essentiellement du riz, à distribuer.

Abris et non vivres

Le HCR est disposé à fournir des articles après évaluation. En attendant, l’UNICEF a assisté 150 ménages avec 300 moustiquaires et 300 couvertures (deux par ménage), 600 nattes (quatre par ménage). Une assistance supplémentaire (tentes et intrants) de l’UNICEF sera offerte dès la fin de l’évaluation. Les autres donations sont : 150 nattes et 150 couvertures toutes de trois places (Plan Mali) ; 50 nattes (World Vision0, 20 couvertures et 20 nattes (Save The Children).

Eau, hygiène et assainissement

L’UNICEF a assisté 150 ménages assistés avec des kits et du savon.

Protection

Le premier secours psychologique apporté par UNFPA à 38 femmes et filles très affectées, a été une occasion majeure pour elles de partager leurs vécus et d’exprimer leurs besoins. Les échanges les ont permis d’évacuer leur stress et de recevoir des propositions sur les techniques pour réduire le stress. Le besoin d’un accompagnement psychosocial prolongé pour toutes les personnes affectées a été exprimé par les PDI mais aussi par le gouverneur de la région de Bandiagara afin de les permettre de se ressaisir, de revivre et d’être fortes mentalement en ayant la confiance et l’estime de soi. Save The Children compte appuyer 400 ménages avec du cash pour couvrir les aspects de protection. De même, Plan Mali envisage du cash pour assister 500 ménages en kit de dignité.

Santé /Nutrition

Deux équipes mobiles de l’ONG Première Urgence offrent des consultations et des soins aux PDI à Bankass. Au 30 juin, 98 consultations (74 curatives et 24 prénatales) avaient été réalisées. Le dépistage de la malnutrition a concerné 141 enfants de moins de 5 ans, parmi il y avait six souffrant de malnutrition aiguë modérée et un sévère, tous référés au centre de santé pour être pris en charge. Les activités de la clinique mobile se poursuivent.

Pour plus d’informations, veuillez contacter :

Ghislaine Gato, Chef de Sous-Bureau OCHA Mopti, bavukahe.gatho@un.org, Tél : +223 82604094
Sidi Mohamed Ould Handane, Chargé d’affaires humanitaires, OCHA Mopti, sidi.ouldhandane@un.org, Tél +223 75993493
Amy Martin, Chef de Bureau OCHA Mali, martin23@un.org, Tél : +223 92414450
Ibrahima Koné, Chargé de l’information publique et du plaidoyer, OCHA Mali, kone65@un.org, Tél : +223 75995581 Les produits d’informations sur la situation humanitaire au Mali sont disponibles sur www.reliefweb.int/country/mli;
www.humanitarianresponse.info/fr/operations/mali/; www.unocha.org/mali/
Suivez-nous sur nos pages Facebook et Twitter

Disclaimer

UN Office for the Coordination of Humanitarian Affairs
To learn more about OCHA's activities, please visit https://www.unocha.org/.