Mali + 9 more

Mali : Rapport sur les mouvements de populations (janvier 2021)

Format
Situation Report
Sources
Posted
Originally published
Origin
View original

Attachments

Durant l’année 2020, dans un contexte marqué par l’insécurité et la pandémie à coronavirus, les groupes armés ont poursuivi leurs attaques contre les populations civiles dans le Nord et le Centre du pays. Dans le centre, les violences intercommunautaires et des affrontements ont été signalés. Le caractère violent des conflits a provoqué d’importants déplacements de populations tant à l’intérieur du territoire malien que vers les pays limitrophes.

La situation dans le Centre et le Nord du pays reste instable, et marquée par l’augmentation des attaques directes ou indirectes visant les forces armées nationales et internationales ainsi que la population civile. Un nouveau cycle de violence a aggravé la situation et provoque des déplacements forcés. Ainsi, le caractère ponctuel de ces nouveaux déplacements exige une importante flexibilité des services disponibles dans les sites et autres zones d’accueil des déplacés.

Chaque jour, de nouvelles personnes déplacées internes (PDI) continuent d’être enregistrées. Ces mouvements ont un impact considérable sur les personnes forcées de fuir leurs foyers et sur les communautés qui les accueillent.

Afin de répondre aux besoins des populations déplacées internes, rapatriées et retournées, la Commission Mouvement de Populations (CMP) recueille et analyse les informations sur les mouvements de populations à l’intérieur du Mali, afin de fournir un état complet des mouvements de populations et à la demande de ses partenaires. Les membres de la Commission sont : la Direction Générale de la Protection Civile (Ministère de la sécurité intérieur), UNHCR, OCHA, PAM, UNICEF, ACTED, NRC, DRC, HI, Solidarités International, CRS, OIM, et DNDS. Plusieurs autres entités participent régulièrement aux rencontres de la Commission.

International Organization for Migration
Copyright © IOM. All rights reserved.