Mali

Mali : Note d’informations humanitaires sur la région de Ménaka - Rapport de situation #7 - 3 août 2022

Attachments

Ce rapport est produit par OCHA Mali en collaboration avec les partenaires humanitaires. Il couvre la période du 18 au 31 juillet 2022.

Faits saillants

  • Tensions à relent intercommunautaire dans la ville de Ménaka

  • 35 000 résidents identifiés à Ménaka à travers l’analyse du cadre harmonisé sont retenus pour le programme d’assistance du Programme Alimentaire Mondial (PAM)

  • Début du programme d’éducation par la radio lancée par l’UNICEF en partenariat avec International Rescue Committee (IRC).

Aperçu de la situation

Le 23 juillet, des camions à destination de Gao ont été contraints de retourner dans la ville de Ménaka en raison de l'absence d'escorte normalement fournie par les forces armées maliennes (FAMa) et les groupes armés signataires. En conséquence, un groupe de personnes a encerclé un véhicule d’un mouvement signataire. Les hommes armés « cernés » ont tenté de disperser la foule avec des tirs de sommation, causant la mort d’un enfant.

Trois civils ont été gravement blessés dans des manifestations qui ont paralysées toute la ville. Des commerces ont aussi été incendiées par des manifestants. La réunion organisée par les Autorités du gouvernorat n’a pas eu les effets escomptés. Les 27 et 28 juillet, des hommes armés non identifiés ont tué cinq civils à Inékar Tadriante (70 km au nord d’Inékar) et 12 autres à Tafolat (environ 50 km à l’est de Ménaka). Deux blessés ont été évacués des zones de conflits au centre de santé de référence (CSREF) de Ménaka pour y recevoir des soins. Ces attaques ont provoqué de nouveaux déplacements vers la ville de Ménaka.

Disclaimer

UN Office for the Coordination of Humanitarian Affairs
To learn more about OCHA's activities, please visit https://www.unocha.org/.