Mali

Mali : Note d’informations humanitaires sur la région de Ménaka - Rapport de situation #3 - 30 juin 2022

Attachments

Ce rapport est produit par OCHA Mali en collaboration avec les partenaires humanitaires. Il couvre la période du 20 au 30 juin 2022.

Faits saillants

• Les localités d'Inékar et de Tidermene sont toujours des foyers de tension, mais certaines organisations y ont accédé temporairement et mené des activités ;

• Anderamboukane reste une zone difficile d’accès mais les mouvements commerciaux en provenance du Niger ont repris et alimentent la ville selon les autorités locales ;

• Déplacements préventifs de certaines personnes vers la ville de Ménaka à cause des menaces des hommes armés ;

• Allocation CERF pour la réponse rapide afin de couvrir des besoins en abris, eau hygiène et assainissement, santé et protection ;

• 163 écoles fermées dans l’académie d’enseignement de Ménaka affectant près de 48 900 élèves.

Aperçu de la situation

Le contexte sécuritaire étant très volatile à Ménaka, plusieurs incidents se sont produits dans certaines zones d’accueil des populations déplacées, poussant beaucoup à trouver de nouveaux endroits pour s’y refugier. Le 24 juin, des hommes armés non identifiés ont sommé les habitants de plusieurs localités et sites dont certains situés à moins de 10 km de Ménaka, et leur ont ordonné de quitter leurs habitats d’origine. Ceci a entrainé de nouveaux déplacements vers Ménaka. Ces personnes déplacées internes (PDI) n’ont pas encore bénéficié d’assistance.

A la suite de la forte pluie qui a arrosé la ville de Ménaka la date si possible, OCHA a visité, le 27 juin, le camp spontané des PDI à Ménaka (ancien camp des gardes) pour constater la situation de ces populations vulnérables. Il est extrêmement urgent de disponibiliser des abris pour ces enfants, femmes et des personnes âgées qui dorment quasiment à l’air libre.

Disclaimer

UN Office for the Coordination of Humanitarian Affairs
To learn more about OCHA's activities, please visit https://www.unocha.org/.