Mali: Nécessité de promouvoir la protection des civils et des humanitaires à Tombouctou

Report
from UN Office for the Coordination of Humanitarian Affairs
Published on 25 Sep 2019

Bamako, 25 septembre 2019 - Les agences humanitaires des Nations Unies au Mali s’inquiètent profondément face à la dégradation de la sécurité dans la région de Tombouctou et rappellent que cette situation fragilise le travail humanitaire et impacte négativement la vie de la population civile. Les acteurs humanitaires sont de plus en plus victimes de braquages et enlèvement de véhicules tant sur les axes routiers que dans leurs locaux en pleine ville. Le 22 septembre, pendant la journée, cinq assaillants ont braqué les gardiens en forçant leur entrée dans un des locaux des Nations Unies et emporté deux véhicules blindés. Un vol similaire avait été perpétré le 23 juin dernier dans le même bureau.

Depuis 2018, six véhicules blindés des Nations Unies ont été volés dans la ville de Tombouctou. En plus des agences des Nations Unies, d’autres organisations humanitaires ont été victimes des mêmes incidents.

Une mission des Nations Unies conduite par le Coordinateur Humanitaire Adjoint s’est immédiatement rendue à Tombouctou le 23 septembre, en vue de faire un fort plaidoyer auprès des autorités, pour que des mesures de sécurisation de la population civile en général et des acteurs humanitaires en particulier soient prises.

« Il est plus qu’impérieux que des dispositions concrètes soient mises en place par toutes les autorités concernées pour assurer la sécurité de la population civile et du personnel, des bureaux et des biens de toute la communauté humanitaire » a déclaré Johannes Van Der Klaauw, Coordinateur Humanitaire Adjoint pour le Mali.

Des besoins humanitaires urgents ne cessent de s’accroitre dans la région où, à l’heure actuelle, 371 000 personnes sont dans le besoin d’assistance humanitaire. Sans assistance, les 342 000 personnes ciblées par les partenaires humanitaires auront des difficultés à accéder aux denrées alimentaires ainsi qu’aux services sociaux de base tels que l’eau potable, l’éducation et les soins de santé.

Pour plus d’informations, veuillez contacter :

M. Ibrahima KONE : Chargé d’information publique OCHA Mali, kone65@un.org

UN Office for the Coordination of Humanitarian Affairs:
To learn more about OCHA's activities, please visit https://www.unocha.org/.