Mali

Mali : Mise à jour de la sécurité alimentaire novembre 2007 - Récoltes 2007/08 sont au-dessus de moyenne

Attachments


- La disponibilité et l’accès aux céréales restent stables à travers le pays.

- La production céréalière prévisionnelle 2007/08 est supérieure de 11% à celle de la moyenne des cinq dernières années mais inférieure de 5% à celle de l’année dernière.

- Les conditions pastorales pour les animaux se sont améliorées. La production laitière est satisfaisante.

- Les prix sont en dessous de leurs niveaux de l’année dernière à la même période. Ils sont aussi en dessous des prix moyens des cinq dernières années.

Calendrier saisonnier et évènements significatifs


Situation alimentaire courante

Suite aux bonnes récoltes de la campagne agricole 2006/07, la situation alimentaire des ménages est satisfaisante dans le pays.

Les évaluations prévisionnelles des récoltes 2007/08 selon CILSS / FAO / FEWS NET / PAM /Composante Nationale, aboutissent à une campagne agricole globalement moyenne au plan national avec une production prévisionnelle de 3- 512 063 tonnes. Ces résultats viendront conforter les bonnes productions céréalières de ces dernières années au Mali. Cette tendance confère ainsi une certaine sécurité alimentaire à l’ensemble du pays.

Les marchés sont régulièrement et suffisamment approvisionnés en céréales à des prix relativement plus bas que ceux de l’année dernière et de la moyenne des cinq dernières années à la même période. Selon l’Observatoire du Marché Agricole (OMA), au regard de l’évolution des marchés, les prix des céréales baisseront moins fortement cette année pendant les récoltes en raison des alternatives de revenus (noix de karité, pastèques, échalotes...) dont bénéficient les producteurs. Ils ne devront pas également s’écarter de leur niveau de la campagne dernière.

Les pâturages et les conditions d’abreuvement sont fournis sur l’ensemble du pays. L’état d’embonpoint des animaux est partout satisfaisant. La situation zoo sanitaire est relativement calme. La production de lait pour la consommation et la vente s’accroît au profit du monde pasteur. Le prix du bétail est à un niveau favorable à l’éleveur. Les éleveurs et les agro – éleveurs disposent donc d’un accès relativement aisé aux céréales sur les marchés.