Mali

Mali: le Secrétaire général est choqué par la mort d’une centaine de civils, tués dans des attaques perpétrées par des groupes extrémistes dans la région de Bandiagara

SG/SM/21343

La déclaration suivante a été communiquée, aujourd’hui, par le Porte-parole de M. António Guterres, Secrétaire général de l’ONU:

Le Secrétaire général est choqué et indigné par les rapports selon lesquels au moins une centaine de civils ont été tués dans des attaques qui auraient été perpétrées par des groupes extrémistes contre plusieurs villages de la région de Bandiagara, au centre du Mali, les 18 et 19 juin. Il est également consterné par les informations selon lesquelles des dizaines de civils ont été tués dans d’autres attaques menées par des groupes extrémistes dans la région de Gao et par les importantes pertes en vies humaines et en moyens de subsistance dans d’autres régions du pays, notamment à Ménaka, où des dizaines de milliers de personnes ont été déplacées ces dernières semaines.

Le Secrétaire général exprime ses sincères condoléances aux familles des victimes et au peuple malien. Il condamne ces attaques avec la plus grande fermeté et appelle les autorités du Mali à enquêter rapidement et à traduire les auteurs en justice.

Le Secrétaire général appelle les autorités maliennes à redoubler d’efforts pour ramener la paix et la stabilité au Mali, et réitère la disponibilité des Nations Unies et de sa Mission multidimensionnelle intégrée de stabilisation au Mali (MINUSMA) à soutenir ces efforts.

À l’intention des organes d’information • Document non officiel.