Mali

Mali : le CICR est préoccupé par la reprise des hostilités à Kidal

Source
Posted
Originally published
Origin
View original

Bamako (CICR) - Le Comité international de la Croix-Rouge (CICR) est préoccupé par la reprise des violences à Kidal au nord du Mali. Il rappelle à l'ensemble des parties de respecter les règles du droit international humanitaire et en particulier de faciliter l'accès aux soins des personnes blessées.

La situation reste tendue à Kidal, au nord du Mali où des affrontements entre groupes armés ont éclaté jeudi après-midi. Alors que plusieurs dizaines de blessés ont pu être acheminés au Centre de santé de référence de Kidal et sont actuellement pris en charge par l'équipe médicale du CICR, d'autres blessés refusent d'y être amenés par crainte pour leur sécurité.

Le CICR rappelle que selon le droit international humanitaire, les blessés et malades doivent être protégés et doivent pouvoir recevoir des soins, sans autre distinction que celle basée sur des critères médicaux. Les parties au conflit ont l'obligation de respecter et protéger le personnel, les structures et les véhicules de santé et sont tenues de faciliter l'acheminement de tous les blessés vers les structures médicales.

Le CICR continue de rappeler aux parties au conflit qu'ils doivent respecter la population civile, et s'abstenir d'attaquer tant les civils que les porteurs d'armes qui ne sont plus en état de combattre, tels que les blessés et les détenus.

Informations complémentaires :
Christophe Luedi, Chef de Délégation, CICR Bamako, tél. : +223 20 29 72 14 ou +223 75 99 58 38