Mali : Key Message Update - Prix céréales supérieurs à la moyenne malgré une disponibilité alimentaire moyenne dans le pays, janvier 2018

Report
from Famine Early Warning System Network
Published on 12 Jan 2018 View Original

Messages clés

  • La hausse de la production agricole de 32 pourcent par rapport à la moyenne favorise une disponibilité satisfaisante des denrées auprès des ménages et sur les marchés en dépit des poches de déficit de production par endroits à travers le pays. Par conséquent la majorité des ménages du pays se trouvent actuellement dans une situation d’insécurité alimentaire Minimale (Phase 1 de l’IPC).

  • La dégradation précoce des conditions d’élevage par endroits dans les zones pastorales des régions du Nord et du Sahel occidental engendre des mouvements inhabituels de bétail. La baisse de production et la perte d’embonpoint plus qu’en année moyenne qui en résulte affectera le niveau des revenus des ménages pasteurs ; ce qui limitera leur capacité d’accès au marché.

  • L’accès des ménages aux céréales est globalement moyen dans les zones agricoles grâce à la disponibilité de la propre production, des paiements en nature et des dons qui réduit leur dépendance au marché. Toutefois, la hausse des prix au-dessus de la moyenne dans les zones de consommation de même que la baisse des termes de l’échange chèvre/mil n’est pas favorable à un accès adéquat des ménages pauvres aux marchés.

  • Les ménages pauvres de la zone de Lacs de Goundam, le Delta du Niger, par endroits du Sahel Occidental et du Gourma de Gao et Tombouctou victimes de l’épuisement précoce des stocks et des prix élevés des céréales connaitront une soudure précoce. Par conséquent, ils seront dans une situation d’insécurité alimentaire de Stress (Phase 2 de l’IPC) à partir de mars jusqu’à la fin de la soudure en septembre 2018.