Mali Key Message Update : L’insécurité continue d’impacter négativement la sécurité alimentaire des ménages dans les zones de conflit, novembre 2019

Report
from Famine Early Warning System Network
Published on 22 Nov 2019 View Original

Messages clés

  • Les récoltes globalement moyennes dans le pays favorisent une disponibilité moyenne à importante de céréales pendant l’année alimentaire 2019/20 en dépit des poches de déficit liées à l’insuffisance de pluies particulièrement dans le sahel occidental et à l’insécurité dans les régions du nord et du centre.

  • La disponibilité moyenne à supérieure à la moyenne des pâturages et des points d’eau est favorable à une alimentation adéquate du bétail jusqu’à la nouvelle saison en juin 2020. Cependant, les poches de déficit dans le sahel occidental et les perturbations de mouvement dans les zones d’insécurité sont de nature à affecter négativement l’alimentation du bétail et du coup les revenus pastoraux dans ces zones.

  • La disponibilité moyenne à supérieure à la moyenne des pâturages et des points d’eau est favorable à une alimentation adéquate du bétail jusqu’à la nouvelle saison en juin 2020. Cependant, les poches de déficit dans le sahel occidental et les perturbations de mouvement dans les zones d’insécurité sont de nature à affecter négativement l’alimentation du bétail et du coup les revenus pastoraux dans ces zones.

  • Les ménages pauvres par endroits dans les zones de conflit des régions du nord et du centre connaissent des baisses de revenus et des dégradations de moyens d’existences qui limitent leurs capacités à satisfaire leurs besoins alimentaire et non alimentaire sans recourir de façon atypique à la migration, la réduction des dépenses non alimentaire et alimentaire. Par conséquent, ils sont en en insécurité alimentaire de Stress (Phase 2 de l’IPC) qui se dégradera en Crise (Phase 3 de l’IPC) à partir d’avril en absence d’appuis humanitaires comme pour les déplacés estimés à plus de 187000 personnes.