Mali

Mali: Evaluation Rapide de Protection (du 18 au 22 février 2022)

Attachments

Localités affectées

La commune de Tessit située dans le cercle d’Ansongo se trouve au carrefour des deux pays voisins du Mali à savoir le Niger et le Burkina Faso. Elle a connu une incursion des combattants des mouvements du GNIM (Groupe de Soutien à l’Islam et aux Musulmans) et ceux de l’EIGS (Etat Islamique au Grand Sahara) où des combats meurtriers ont opposé ces deux groupes. Aux dires des responsables de la commune, les combattants du GNIM après les combats contre ceux de l’EIGS ont accusé les populations locales d’être collaboratrices de l’EIGS et d’avoir fourni des combattants à ce groupe. En représailles ils ont procédé à des assassinats ciblés contre certains responsables communautaires (environ 60 personnes) et procédé à des destructions massives d’équipements sociaux (CSCOM, Medersa seule forme d’école existante dans la zone, de Châteaux d’eau) et même l’ambulance du CSCOM de Tagalalt a été emportée. Devant la tournure qu’ont pris les événements les communautés des villages de Tagalalt, Bakal, Ersam, Koko, Kaygouroutane, Tindjiridjane et Abagazgaz ont reçu un ultimatum de quitter la zone entrainant un vaste mouvement de population vers la commune de Gounzoureye. Selon les données partagées par le developpement social et les acteurs du RRM, 528 ménages (soit 2510 individus) ont été identifiés sur les sites d’acceuil. L’evaluation rapide de protection a porté sur les cibles de 229 Ménages PDIs et 110 ménages réfugiés identifiés dans le mouvement de population.