Mali

Mali : Bulletin humanitaire, mars - avril 2018

Format
Situation Report
Source
Posted
Originally published

Attachments

FAITS SAILLANTS

  • 4,3 millions de personnes en insécurité alimentaire dès juin.

  • Le nombre d’enfants à risque de malnutrition aiguë est revu à la hausse.

  • Nouveaux déplacements de personnes enregistrés à l’intérieur et à l’extérieur du pays.

  • Plus de 70 incidents sécuritaires affectant les humanitaires enregistrés depuis le début de l’année.

  • L’appel de fonds humanitaire financé qu’à 17 pour cent dans un contexte où les besoins humanitaires se sont accrus.

CHIFFRES CLES

# de pers. déplacées internes (Gouvernement 6 mai) 51 795

# de réfugiés maliens (HCR avril 2018) 137 697

# pers. retournées (Direction nationale du développement social 18 avril 2018) 526 505

# d’enfants déscolarisés dans les zones affectées par l’insécurité (Cluster éducation) 190 000

FINANCEMENTS

263 millions Fonds requis (USD) 2018

17% Taux de financement

Plus d’un Malien sur quatre en insécurité alimentaire durant la période de soudure

Hausse de la population en insécurité alimentaire durant la période de soudure

Durant la période de soudure qui s’étale de juin à août 2018, plus de 4,3 millions de personnes, soit plus d’un Malien sur quatre, seront en insécurité alimentaire et auront besoin d’aide humanitaire selon l’analyse régionale de la situation de l’insécurité alimentaire -cadre harmonisé- de mars 2018. Parmi ces personnes, près de 885 000 seront en phase de crise (ou phase 3) et environ 48 000 en phase d’urgence (ou phase 4) . Par ailleurs, le cadre harmonisé estime à plus de 3,4 millions la population sous pression et qui pourrait basculer dans la phase de crise en cas de chocs affectant leurs moyens de subsistance. Comparée à la période de soudure de l’année dernière, la population en insécurité alimentaire (phases 3 et 4) connaîtra une hausse de plus de 300 000 personnes cette année

Pour rappel, quelque 387 000 personnes sont en insécurité alimentaire (phase de crise et phase d’urgence) durant la période courante qui couvre les mois de mars, avril et mai 2018.

Des ressources très limitées pour la réponse

Selon les informations recueillies par le système de suivi financier (fts), les projets du plan de réponse humanitaire (PRH) couvrant le secteur de la sécurité alimentaire sont, à ce jour, financé à hauteur de six pour cent, soit six millions de dollars mobilisés sur une requête de 103 millions. Toutefois, 25 millions de dollars ont été alloués à ce secteur pour des projets ne figurant pas dans le PRH.

L’assistance apportée aux personnes en insécurité alimentaire et aux producteurs agropastoraux reste insuffisante au regard de l’urgence de la réponse et de l’ampleur des besoins identifiés. Davantage de ressources sont nécessaires immédiatement pour éviter que la situation alimentaire et agropastorale ne devienne encore plus alarmante.

UN Office for the Coordination of Humanitarian Affairs
To learn more about OCHA's activities, please visit https://www.unocha.org/.