Mali

Mali: Bulletin humanitaire, juin – juillet 2017

Format
Situation Report
Source
Posted
Originally published

Attachments

FAITS SAILLANTS

  • Inondations : plus de 7000 personnes touchées
  • Milliers de déplacés en raison des violences
  • Tendance à la hausse des incidents limitant l’accès humanitaire
  • Révision à la hausse de l’appel de fonds pour répondre aux besoins humanitaires au Mali en 2017

Au sommaire

Milliers de déplacements en raison des violences p.2
Le regain de violences nuit à l’accès humanitaire p.3
Bilan des écoles fermées à la fin de l’année scolaire p.3
Région de Kidal : une approche communautaire à la lutte antimines p.4
Révision à mi-parcours du plan de réponse humanitaire 2017 p.5
Financement du plan de réponse humanitaire en 2017 p.6

Inondations : plus de 7000 personnes touchées

Plus de 7000 personnes ont été affectées par les inondations depuis le début de la saison des pluies cette année au Mali, en majorité dans le nord. De nombreux sinistrés ont vu leurs maisons détruites ou endommagées. Par ailleurs, le bilan provisoire des inondations est particulièrement lourd pour les communautés pastorales avec plus de 26 000 animaux d’élevage perdus à date. La région la plus touchée est Tombouctou qui compte à elle seule plus les deux tiers des sinistrés et la quasi-totalité des pertes de bétails enregistrées.

Assistance aux sinistrés

Les autorités, avec l’appui des partenaires humanitaires des Nations Unies et des ONG, ont commencé à fournir une aide d’urgence aux sinistrés selon les besoins identifiés en matière de nourriture, articles de première nécessité, kits d’abris, produits pour purifier l’eau, santé, nutrition, etc. Les partenaires humanitaires ont aussi appuyé la destruction des carcasses des animaux morts enfin d’éviter la contamination des eaux et évaluent les besoins pour appuyer la reconstitution du cheptel, le cas échéant. Cependant, la réponse a été ralentie dans certaines zones en raison de l’insécurité ambiante.

Mesures de préparation

En préparation pour les inondations saisonnières, les autorités et les acteurs humanitaires ont révisé les plans de contingences aux niveaux national et régional et pré-positionné des stocks d’urgence. Le gouvernement a également activé tous les comités de veille dans les régions, les cercles et les communes pour le monitoring, le partage d’information et l’alerte précoce sur les risques inondations.
Kidal, Mali (juillet 2017) : Maison détruite à la suite des pluies diluviennes. Par ailleurs, l’ONGI Wetland International en coordination avec la Direction nationale de l’Hydraulique, a aussi lancé les activités de son Outil de prédiction des inondations dans le delta intérieur du Niger (OPIDIN). Cet outil donne des alertes sur les possibilités d’inondations liées à la crue du fleuve Niger dans une partie des régions de Ségou, Mopti et Tombouctou.

UN Office for the Coordination of Humanitarian Affairs
To learn more about OCHA's activities, please visit https://www.unocha.org/.