Mali

Mali - Aperçu de la réponse - janvier 2022

Attachments

Points clés

• L’aggravation de l’insécurité, les périodes de sécheresse et la pandémie de la covid-19 ont engendré des niveaux d’insécurité alimentaire les plus élevés jamais enregistrés depuis le début de la crise au Mali en 2012.

• Nombreux ménages ont fui leurs domiciles, abandonnant leurs champs et leurs moyens d’existence, en raison d’actes de violences perpétrés par les groupes armés non étatiques, qui dans certaines zones bloquent l’accès des familles vulnérables aux terres, aux pâturages pour leur bétail et aux marchés autour de leurs villages.

• Dans certaines zones au sein des régions du nord, la période de soudure pastorale sera précoce en raison de la dégradation rapide des conditions d’élevage liée au déficit de pâturage et au surpâturage notamment dans les zones d’insécurité.

• Les niveaux de financements humanitaires n’ont cessé de diminuer, passant de la moitié du financement requis pour les réponses en lien avec la sécurité alimentaire en 2017, à seulement un quart en 2021.

• La réponse axée sur la sécurité alimentaire en 2021 n’a reçu que 25,4 pour cent des fonds nécessaires pour répondre aux besoins les plus urgents (58,9 sur 232,3 millions d’USD).