Livre Blanc de la société civile pour la paix et la sécurité au Mali

Report
from Stockholm International Peace Research Institute
Published on 31 Jan 2019 View Original

VERS UNE PAIX DURABLE AU MALI : SIPRI ET SES PARTENAIRES LANCENT LE PREMIER LIVRE BLANC DE LA SOCIÉTÉ CIVILE POUR LA PAIX

(Bamako, 31 janvier 2019) - Les membres de la société civile malienne et leurs partenaires, SIPRI et CONASCIPAL, présentent aujourd'hui le premier Livre blanc de la société civile sur la paix et la sécurité, destiné à contribuer à la résolution des problèmes de sécurité au Mali. Basé sur les recherches menées une période de trois ans, les résultats détaillent la façon dont les hommes et les femmes venant de toutes les régions du pays perçoivent les priorités en matière de sécurité. Le livre contient des options politiques et des recommandations concrètes pour contribuer à la stabilité à long terme du pays.
Le Livre blanc souligne le fait que la situation actuelle ne résulte pas d’une seule dynamique de conflit. Au contraire, la crise sécuritaire est composée de nombreux conflits locaux et micro-locaux en interaction les uns avec les autres. Les besoins et les attentes de la population ne sont pas uniformes, mais varient en fonction des zones géographiques, du sexe, de l'âge ou du milieu de résidence rural ou urbain des populations. Le livre insiste sur la nécessité de reconnaître cette diversité, d’adapter les approches aux différents segments de la population et d’inclure les communautés locales dans la formulation et dans la mise en œuvre de stratégies de sécurité.

Le rapport décrit un fossé croissant entre les priorités des communautés locales en matière de sécurité et de développement et, d'autre part, les réponses apportées aux politiques nationales et internationales. Dans le nord et le centre du pays en particulier, les autorités semblent apporter principalement des réponses militaires (dirigées par les Forces de défense et de sécurité du Mali, la MINUSMA, Barkhane et la FC-G5 Sahel). En revanche, les populations demandent d’accentuer les efforts en termes d’aide humanitaire, de développement économique local, de services de base et d’amélioration de la cohésion sociale. "Pour remédier à la situation au Mali, il faudra plus qu'une solution purement militaire", déclare le Dr Bréma Ely Dicko, coordinatrice scientifique du Comité du livre blanc, "La compréhension de la complexité de la situation locale est une première étape nécessaire".

Le Livre blanc souligne également la nécessité de s'attaquer aux insécurités quotidiennes, tout autant qu'aux menaces globales mieux connues, telles que la mobilisation armée ou la présence de groupes extrémistes violents. La vie économique et sociale des Maliens est gravement affectée par cette insécurité quotidienne, qui affecte leur bien-être économique et leur résilience aux chocs. Les groupes vulnérables, en particulier les femmes et les jeunes, sont plus touchés et ont besoin d'un soutien adapté de la part des autorités.

Une autre recommandation est de se concentrer sur les solutions structurelles plutôt que sur les projets à impact rapide. Le Mali et ses partenaires doivent axer leurs actions sur les causes profondes et chroniques de la frustration des populations, plutôt que sur les seuls symptômes de la crise. Un élément essentiel ici est de rétablir la confiance entre le gouvernement et la population. Annelies Hickendorff, chercheuse du programme SIPRI pour le Sahel et l'Afrique de l'Ouest, estime que les solutions de court terme ne seront d'aucune aide au Mali, "ce n'est qu'en utilisant des solutions adaptées aux besoins des populations locales que pourra d’établir une paix durable au Mali".

Les organisations de la société civile peuvent jouer un rôle clé dans la promotion du dialogue entre les forces de sécurité et les populations qu’elles doivent protéger. Le Livre blanc recommande à la gouvernance du secteur de la sécurité d’adopter une culture du « service ‘à la population » et du respect des droits de l’homme. En outre, il faudrait améliorer la compréhension et la connaissance du mandat des forces de sécurité et de leurs responsabilités envers les civils.

A propos de la publication

Le Livre blanc de la société civile pour la paix et la sécurité au Mali est un outil de plaidoyer ayant pour objectif de faire entendre la voix du peuple malien lors de l'élaboration de mesures de sécurité. Il est basé sur des recherches menées par l'Institut international de recherche sur la paix de Stockholm (SIPRI) et la Coalition nationale de la société civile pour la paix et la lutte contre la prolifération des armes légères (CONASCIPAL). Le Livre blanc détaille les défis sécuritaires auxquels les maliens et les maliennes sont confrontés dans leur vie quotidienne.

À propos du comité du livre blanc

Le Comité du livre blanc se compose d'un large éventail d'acteurs clés au Mali et de représentants de cinq grandes organisations nationales de la société civile, de cinq principaux centres de recherche sur la paix et la sécurité, de trois anciens premiers ministres maliens et des médias. Cette large composition garantit à tous qu’elle est inclusive et représentative de la diversité des points de vue de la société civile malienne.

Les organisations sont: (1) Société civile nationale: le Conseil national de la société civile du Mali (CNSC Mali), le Forum des organisations de la société civile du Mali (FOSC Mali), la Convergence des Femmes du Mali, la Fondation nationale de la jeunesse du Conseil du Mali (CNJ Mali), la Coalition des alternatives africaines à la dette et au développement (CAD Mali); (2) Principaux centres de recherche: Alliance malienne pour la reconstruction de la gouvernance en Afrique (ARGA - Mali), Réseau ouest-africain pour la consolidation de la paix (WANEP Mali), Institut Malien de recherche-action pour la Paix (IMRAP), Centre de recherche sur le savoir local (POINT SUD), et Centre d'analyse et de recherche de l'espace sahélo-saharien (CARESS) (3) Les médias: la maison de la presse; et 4) trois anciens Premiers ministres: SE Mme Cissé Mariam Kaïdama Sidibé, SE M. Ousmane Issoufi Maïga et SE M. Ahmed Mohamed ag Hamani.

À propos du projet

Le projet "Construire une paix durable au Mali: Construire une paix durable au Mali: contributions de la société civile aux politiques de sécurité de la population", collabore avec des parties prenantes locales et des organisations de la société civile dans 36 municipalités maliennes des 10 régions du Mali et du district de Bamako. Les partenaires du projet monitorent et documentent la situation en matière de sécurité, ses causes profondes, et formulent des suggestions d'action politique.

Pour toute information ou demande d’interview, veuillez contacter Stephanie Blenckner, directrice des communications au SIPRI (blenckner@sipri.org, +223 70 10 23 28 ou +46 708 655 360)