Mali

Les Casques bleus de la MINUSMA : protéger les civils c’est aussi les soulager de certains maux

Source
Posted
Originally published
Origin
View original

Les habitants de la commune rurale de Naréna, dans la Région de Koulikoro, ont désormais accès à l’eau potable et à un centre de santé électrifié, grâce à un projet à impact rapide (QIP) de la MINUSMA, initié par les militaires de la Force des Nations Unies au Mali. Le 1er février dernier une cérémonie de remise des installations a eu lieu en présence du Chef d’Etat-major des Casques bleus au Mali, le General de Brigade Hervé GOMART et des autorités locales.

Qu’il s’agisse de consultations médicales ou vétérinaires gratuites, de travaux de réfection de bâtiments publics (écoles ou centre de santé), ou encore de sessions d’apprentissage, les Casques bleus ne se limitent pas à la seule protection des civils. Dans le cadre des activités Civilo-Militaire (CIMIC), la Force de la MINUSMA mène des actions de soutien à la population, ceci, afin de soulager, dans la mesure de ses moyens et en conformité avec son mandat, celles et ceux qui en ont le plus besoin.

Naréna, commune rurale de 15 000 habitants, située dans la Région de Koulikoro, a elle aussi bénéficié de l’appui de la Force à travers la conduite d’un Projet à impact rapide (en Anglais QIP). Financé par la MINUSMA, ce projet a été proposé par la Force, plus particulièrement par la Compagnie Motorisée du contingent béninois. D’un cout global de 23 900 000 francs CFA, il a permis la réalisation d’une adduction d’eau potable et l’électrification du Centre de Santé Communautaire de Naréna. Un projet dont les bénéfices sur la population de la commune sont très importants. En témoigne le chiffre de 500 accouchements par an, qui survenaient tous dans le centre de santé de la localité, sans eau potable ni courant électrique.

Lors de la cérémonie d’inauguration de ces deux réalisations, la population de Naréna, mais aussi les élus et responsables locaux, ont réservé un accueil des plus chaleureux à la délégation de la Force, conduite par son Chef d’Etat-major, le Général Gomart.

Tour à tour, le Chef du Village, le Maire et le Sous-préfet ont pris la parole pour remercier la MINUSMA. Les officiels n’ont pas manqué de souligner le caractère vital du soutien, mais également son utilité pour tous les habitants des villages alentours.

Les associations de femmes et de jeunes de Naréna, ont elles aussi témoigné de leur gratitude envers la Mission qui, en plus de la sécurité, aide à améliorer leurs conditions de vie.

Pour témoigner de leur reconnaissance, les jeunes de la commune ont offert un mouton blanc au chef de la délégation. Un modeste présent qui symbolise leur gratitude mais également leur engagement pour la paix.

Comme il est de coutume dans le Mandé, le tambour de la victoire a été battu en l’honneur du Chef d’Etat-major de la Force. « Ce tambour n’est battu qu’en cas de la victoire et aujourd’hui c’est un jour de la victoire, la victoire de la MINUSMA sur la soif! » a rappelé un griot de la ville (ndlr : maître de la parole et des traditions).

Depuis son déploiement, la MINUSMA mène de nombreux projets à impact rapide au profit des populations maliennes. Ces actions sont menées à la fois par la composante civile mais aussi par la Police et la Force des Nations Unies. Une démarche qui s’inscrit dans le cadre des dividendes de la paix, sensées encourager le processus de paix et de réconciliation au Mali.