Mali

Le montage des projets, sujet de trois jours de réflexion pour les acteurs de la chaîne pénale à Gao

Format
News and Press Release
Source
Posted
Originally published
Origin
View original

La section des Affaires judiciaires et pénitentiaires de la MINUSMA (SAJP) a organisé un atelier de renforcement de capacité des acteurs de la chaine pénale de Gao, sur le montage des projets et l’élaboration de budget. C’était du 29 au 1er juillet dernier au gouvernorat de Gao.

Cet atelier de trois jours a été présidé par le Procureur du tribunal de grande instance de Gao, en présence du juge de paix à compétences étendues d’Ansongo, du représentant du chef du bureau de la MINUSMA et des forces de défense et de sécurité du Mali, membres de la chaine pénale. « Ce thème vient à point nommé puisqu’il va permettre de renforcer notre partenariat en apprenant à bien monter les projets au nom de la chaine pénale. C’est un vœu qui vient d’être exaucé et il nous faut en profiter pour relever les défis qui nous attendent. Nous saurons mieux mobiliser d’autres partenaires y compris la MINUSMA qui nous accompagne déjà au quotidien » Hamadoun BOCOUM, le substitut du procureur de la république, près le tribunal de grande instance de Gao.

L’objectif principal de cet atelier est de renforcer les capacités des acteurs de la chaine pénale en leur donnant les outils nécessaires pour une bonne conception, élaboration et suivi-évaluation d’un bon projet. Aussi, il permettra de familiariser les acteurs de la chaine pénale avec les mécanismes d’élaboration de ces projets, selon le cadre logique et donner aux participants des canevas de recherches de potentiels bailleurs de fonds pour les assistances humanitaires. « La MINUSMA à travers la section judiciaire et pénitentiaire est dans son rôle de vous accompagner à travers cette thématique pour que les acteurs de la chaine pénale puissent réaliser ces différents projets », a rappelé Tahinaniaina Hasina RAKOTO de la SAJP, représentant le Chef du Bureau régional de la MINUSMA à Gao.