Mali

La MINUSMA offre plusieurs tonnes de matériel de lutte contre la COVID-19 et les achemine au Nord et au Centre du Mali

Format
News and Press Release
Source
Posted
Originally published
Origin
View original

Un lot de huit tonnes de matériel de prévention contre la COVID 19 a été remis le samedi 25 juillet dernier, par le bureau de la MINUSMA à Kidal aux autorités de la région. Ce lot est le dernier de la première partie d’un don de matériel offert par le Système des Nations Unies à la République du Mali, dont 27 tonnes ont été acheminées dans les régions, notamment de Tombouctou, Taoudéni, Gao et Mopti.

Ce lot est composé de divers matériels de protection et produits d’hygiène, ainsi que des équipements médicaux vitaux, des kits de lavage de mains, des gels hydroalcooliques, des équipements de protection et d’assainissement ainsi que de masques. Tour à tour, le directeur régional de la santé, le président de la société civile de Kidal ainsi que le représentant du gouverneur ont exprimé leur reconnaissance à la MINUSMA pour ce geste. Ils ont également rassuré sur l’utilisation à bon escient du matériel. Pour la cheffe du Bureau régional par intérim, Bridgette Che Fomunyam Tefuh, si « Kidal a jusqu’ici été épargné, c’est grâce aux efforts, à la vigilance et au dévouement de tout le monde ». Des efforts et une vigilance qu’il faut maintenir et pour laquelle la MINUSMA s’engage aux côtés des maliennes et des maliens.

Déjà 48 tonnes mises à la disposition des autorités à travers le Mali

D’une valeur de près 1 650 000 000 de Francs CFA, soit 2 732 043 dollars américains, cette importante donation de matériel a été financée par la MINUSMA qui s’est chargé de les livrer dans les régions. De la fin du mois de juin et tout au long de ce mois de juillet, Taoudéni, Tombouctou, Gao, Ménaka, Mopti et Kidal ont reçu 27 de ces 48 tonnes arrivées le 18 juin dernier à Bamako.

Cet appui de la famille des Nations unies accentuera l’efficacité des services nationaux de santé ainsi que la surveillance aux points névralgiques pour l’hygiène et la sécurité, notamment l'aéroport de Bamako pour la surveillance des passagers des vols intérieurs et internationaux. Il permettra aussi de renforcer le contrôle et la surveillance dans les principaux corridors dans les régions. Il couvre également le soutien à la formation du personnel médical et à l'opérationnalisation des mesures d’atténuation de l’impact du Covid-19 au Nord et au Centre du Mali.

Ces remises sont une première partie d’un ensemble plus important. D’autres donations issues d’un lot réceptionné le 27 juillet dernier par les autorités nationales, auront bientôt lieu. Cette action résulte des trois protocoles d’entente signés le 6 avril 2020, entre l’Etat malien et l’ONU. Ils ont pour objectif d’apporter une réponse intégrée et rapide à la crise sanitaire du Covid-19 à Bamako et dans toutes les régions affectées.

Lors de la réception des 48 premières tonnes, le 18 juin dernier, le Représentant spécial du Secrétaire général des Nations unies et Chef de la MINUSMA, M. Mahamat Saleh Annadif, avait rappelé que « sans efforts concertés et une solidarité sans faille, aucun pays ne parviendra à éradiquer le virus. C’est dans cette dynamique que la famille des Nations unies au Mali se tient aux côtés du Gouvernement et de la population maliennes, dans un esprit de fraternité ».

À ce jour, l’appui des Nations unies au Plan national de réponse contre le Covid-19 et aux initiatives indépendantes s’élève à plus de 13 milliards de Francs CFA soit plus de 23 millions de dollars. Ceci n’aurait pas été possible sans les contributions supplémentaires de plusieurs pays au Fonds fiduciaire pour la paix et la sécurité au Mali.