Mali

Kidal : la CNDDR sensibilise sur le processus de désarmement, démobilisation réinsertion et réintégration

Format
News and Press Release
Source
Posted
Originally published
Origin
View original

Le 23 novembre 2017 à Kidal, la Commission Nationale de Désarmement, Démobilisation et Réinsertion-Réintégration (CNDDR), appuyé par la Section RSS-DDR de la MINUSMA, a organisé la rencontre de sensibilisation sur le cantonnement, le processus de Désarmement, Démobilisation, Réinsertion et Réintégration (DDR), ainsi que sur le Mécanisme Opérationnel de Coordination (MOC).

Cette campagne de sensibilisation s’inscrit dans le cadre de la mise en œuvre de l’accord de paix et de la résolution 2364 (2017) du Conseil de Sécurité des Nations Unies. Cette dernière appelle la MINUSMA à « soutenir le cantonnement, le désarmement, la démobilisation et la réinsertion des groupes armés, notamment par l'intégration d'éléments des groupes armés signataires dans le MDSF en tant que mesure provisoire, dans le cadre de la Réforme du Secteur de la Sécurité et sans préjudice des plans prévus de la commission de démobilisation, de désarmement et de réinsertion et d'intégration ». Cette action de sensibilisation va donc jouer un rôle de premier plan dans ce processus.

La journée de sensibilisation, organisée par la CNDDR et appuyée par la MINUSMA à travers sa composante RSS/DDR, s’est déroulée dans le bâtiment qui doit prochainement abriter cet organe. La rencontre a réuni quelque 54 participants, parmi lesquels, le Président des Autorités intérimaires (AI) de Kidal, Hassan Ag Fagaga et Abda Ag Kazina, qui avaient à leurs côtés, le représentant du gouverneur de la Région, des officiers de la Coordination des Mouvements de l’Azawad (CMA) des représentants d’organisations de jeunes et de femmes et la chefferie traditionnelle de la région.

La rencontre visait essentiellement à informer le public sur le cantonnement, les différentes étapes du processus DDR, y compris les critères d’éligibilité pour les combattants, les projets de réduction de la violence communautaires (RVC), l’accord pour la paix ou encore le MOC ... Au cours de cette séance, différentes composantes sont intervenues, notamment la CNDDR, la section RSS/DDR, le secteur Nord de la Force de la MINUSMA, la section des Affaires Politiques de la Mission des Nations Unies au Mali et les officiels du MOC (FAMa, CMA et Plateforme).

S’exprimant sur l’importance de cette campagne de sensibilisation, le Coordinateur de la CNDDR, M. Abdoul Karim Ag Matafa, a estimé que celle-ci va notamment permettre aux différents participants d’avoir le même niveau de compréhension sur le fonctionnement du processus de Désarmement, Démobilisation et Réinsertion devant mener au retour des combattants vers une vie meilleure. Il a en outre saisi l’occasion pour lancer un appel aux autorités nationales en faveur de l’extension de cette campagne à d’autres localités de la région, afin d’atteindre toutes les couches de la population.

« L’ouverture du bureau de la CNDDR devra se faire très prochainement, » a promis M. Ag Matafa, appelant au passage les différentes parties signataires à se tenir prêtes.