Mali

Hommage de la MINUSMA à cinq casques bleus tués lors des deux dernières attaques dans les régions de Ménaka et Mopti

Source
Posted
Originally published
Origin
View original

La Mission multidimensionnelle intégrée des Nations Unies pour la stabilisation au Mali (MINUSMA) a rendu un hommage solennel, ce jeudi 30 novembre à Bamako, aux cinq Casque bleus et au soldat malien tués le 24 novembre lors de deux attaques séparées, dans les régions de Ménaka de Mopti.

Le sous-Lieutenant Dianda Poureguen du Burkina Faso, le sergent-chef Mouctarou Hassane du Niger, le sergent Tinni Kando du Niger, le soldat Issoufou Mainassara du Niger, le sergent Djibo Boubakar, décédé le 29 à Dakar où il avait été évacué, ont péris en mission commandée, suite à des attaques perpétrées le vendredi 24 novembre contre des détachements de la MINUSMA positionnés à Indélimane dans le cadre de l’opération Fitiri pour les nigériens et aux environs de Bambara Maoudé, pour le Casque bleu du Burkina Faso. Un hommage a égalemet été rendu au soldat Bourama Koné, décédé pendant l’opération Fitiri dans la région de Ménaka.

Présent à la cérémonie, le Représentant spécial du Secrétaire général des Nations Unies au Mali et Chef de la MINUSMA, M. Mahamat Saleh Annadif, a présenté les condoléances de la MINUSMA au Burkina Faso et au Niger, ainsi qu’aux familles du disparus. M. Annadif les a remercié pour, « leur grande contribution aux efforts de paix des Nations Unies au Mali. « Ils sont morts parce qu’ils portaient l’uniforme, le Casque des Nations unies ; ils ont sacrifié leurs vies pour que renaisse la paix et la stabilité au Mali ; ils ont péri en héros de la paix, » a déclaré M. Annadif.

Et le Chef de la MINUSMA d’ajouter : « aujourd’hui, demain, dans dix ans, le nom de chacun d’entre vous restera gravé dans l’histoire des Nations unies, pour la paix au Mali. Soyez plus que jamais forts, soudés, déterminés dans la mise en œuvre de notre mandat, celui de la stabilisation et de la restauration de la paix ».