Mali

Gao : les professionnelles des radios apportent leur contribution au processus de paix et à la protection des populations

Format
News and Press Release
Source
Posted
Originally published

Le 21 octobre dernier, dans la salle du Conseil régional de Gao, en présence du Sous-Préfet de Gao et du représentant du Chef de Bureau de la MINUSMA, s'est tenue la cérémonie officielle de clôture du Projet à Impact Rapide « Appui à la consolidation de la paix et à la protection des civils à travers le renforcement des capacités des femmes des médias de la région de Gao ». Conçu et mis en œuvre par le Réseau des Femmes des Ateliers des Médias du Nord pour la Paix, avec l'appui technique et financier du bureau régional de la MINUSMA, ce projet a impliqué la formation de 45 femmes journalistes issues de 24 radios de proximité des cercles de Gao, Ansongo et Bourem. Portant sur les techniques d'animation et d'information radio, cette formation avait débuté le 15 juin dernier.

Dès la fin de la formation, les bénéficiaires ont produit, dans plusieurs langues de la région, une série de tables rondes, micros-trottoirs et spots. Ces produits portent sur des thèmes d'actualité saillants, parmi lesquels figurent deux axes prioritaires du plan du Gouvernement de transition, (1) l'appropriation de l'Accord pour la paix, et (2) la valorisation du rôle des autorités coutumières et religieuses et des femmes. D'autres thèmes comme la lutte contre l'extrémisme violent ; la consommation des drogues et stupéfiants ; les risques liés à la fréquentation des sites d'orpaillage ont également été abordés.

Dans son discours, M. Jean KABIRIGI, représentant du Chef de Bureau de la MINUSMA, a tenu à mettre en lumière comment cette implication directe des bénéficiaires qui selon lui est : « une démonstration que la femme a un rôle à jouer dans le processus de paix et elle doit y être impliquée comme l'ont souligné les Nations Unies à travers la Résolution 1325 (2000) sur Femme paix et sécurité ».

Selon la représentante de la Présidente du Réseau des Femmes des Ateliers des Médias du Nord pour la Paix, Mme Aminata IDRISSA : « Ce sont des sentiments de joie qui m'anime, car, il faut le dire, les femmes journalistes dans la région n'étaient pas au niveau. Ce projet a permis de renforcer leurs capacités en genres journalistiques, en techniques d'animation et de reportage et en journalisme sensible aux conflits. Aujourd'hui, les femmes des médias sont outillées à réaliser des émissions au niveau des radios. Seulement dans le cadre de ce projet, elles ont déjà réalisé 74 tables rondes interactives et 25 spots en langues nationales sur cinq thématiques liées au processus de paix et à la protection des populations, ainsi que 127 micros-trottoirs visant à évaluer l'impact de cette campagne ». En soutien à ce projet, deux reportages télévisés ont aussi été réalisés et diffusés sur les chaînes de télévision Alafia et Songhay TV.

Défi relevé malgré les obstacles

Financé par la MINUSMA, pour un montant de plus de 25 millions de FCFA, ce projet a dû faire face à des difficultés d'ordres sécuritaires, qui ont empêché certaines réalisations. Afin d'y faire face, l'ensemble des professionnelles des radios et la Mission des Nations Unies, ont identifié des pistes de solutions viables. Ces efforts coordonnés ont permis l'atteinte des objectifs du projet à savoir : la sensibilisation des populations par les femmes, actrices incontournables pour le rétablissement de la paix au Mali.

Un projet qui s'inscrit dans une dynamique

Avec ce projet, la MINUSMA à Gao à travers le bureau de la Communication, a déjà financé 12 projets à Impact rapide d'une valeur cumulée de près de 260 millions de francs CFA au profit des médias de la région. D'autres projets suivront afin que les médias puissent continuer à apporter leur contribution responsable et essentielle au processus de paix.