Mali + 1 more

Evaluation Rapide de Protection Gossi et site d’Ezegar (février 2021)

Format
Assessment
Sources
Posted
Originally published
Origin
View original

Attachments

Déclencheur de l’ERP

Suite aux multiples violations des droits humains faites sur les populations civiles par les groupes armés dans la zone de Tin-Akof au Burkina Faso, 87 ménages ont quitté leurs sites d’origine pour venir chercher refuge à Gossi en ce début du mois de Février 2021. A noter également qu’il y a d’autres sites dans la commune qui ont aussi accueilli des demandeurs d’asile mais la mission conjointe s’est limitée juste à Gossi ville le site d’Ezegar. Les causes profondes qui ont poussé cette population à fuir ses sites d’origine pour aller chercher refuge ailleurs sont :

• Leur village d’origine au Burkina Faso est devenu le lieu d’affrontements meurtriers entre les forces de sécurité et de défense et groupes armés non étatiques

• Les enlèvements de personnes et de bétail.

• La persécution des populations par des groupes armés. Le prélèvement imposé de la Zakat par les groupes armés.
Ainsi, après avoir reçu l’alerte par l’AMSS à travers les points focaux de monitoring de protection, l’AMSS, la CNCR (commission nationale chargée des réfugiés) et le développement social accompagnés des responsables communaux se sont rendus sur les lieux dans le cadre d'une mission conjointe à la rencontre de ces demandeurs d’asiles pour une évaluation rapide de besoins et de protection.