Mali

Evaluation Rapide de Protection des PDIs des hameaux de Guèdè-Batouma, Ondo et Pôgom dans les villages de Aïna, Dédji et Koutoumel (Commune de Kendié – cercle de Bandiagara) (25/09/2020)

Format
Assessment
Sources
Posted
Originally published
Origin
View original

Attachments

Localités affectées

Sites de départ :
o Cercle de Douentza - commune de Danguel Boré - les hameaux de Guèdè-Batouma (village de Batouma), Ondo (village de Dédji) et Pôgom (village de Pouthy).
Sites d’accueil :
o Cercle de Bandiagara - commune de Kendié - villages d’Anaï, Dédji et Koutoumel.

Population affectées

Selon les chiffres reçus de CRS, le partenaire RRM qui a réalisé une évaluation rapide des besoins dans les villages de Aïna, Dédji et Koutoumel à la date du 17 au 19 septembre 2020, le nombre de ménages touchés par le déplacement dans la commune de Kendié, cercle de Bandiagara est estimé à 203 ménages, composés de 1791 personnes dont 909 hommes et 882 femmes. Ces chiffres sont évolutifs et sont susceptibles de changement en fonction de la situation sécuritaire de la zone de départ. La communauté déplacée dans les villages cités ci-dessus sont tous de l’ethnie dogons. Tous ces ménages sont hébergés dans des familles d’accueil dans les trois villages visités par l’équipe et mentionnés plus haut.

Déclencheur de l’ERP

Cette évaluation rapide de protection a été déclenchée suite à une alerte reçue de CRS le 11 septembre 2020 et confirmée le 14 septembre 2020. Elle a fait cas d’un mouvement de population d’un nombre estimatif de 123 ménages répartis entre les villages d’accueil d’Aïna, Dédji et Koutoumel. La distance entre ces sites et le chef-lieu de la commune varie entre 35 et 38 km et 101 km du chef-lieu du cercle de Bandiagara. L’alerte a été confirmée par la Mairie de la commune de Kendié et le Service Local du Développement Social et de l’Economie Solidaire de Bandiagara (SLDSES). Ce mouvement serait causé par l’attaque du hameau de Guèdè-Batouma, commune de Danguel-Boré cercle de Douentza, par des hommes armés non identifiés dans la nuit du 03 au 04 septembre 2020 dont le bilan fait état de :
- Deux (2) personnes tuées au cours des violences.
- Les bétails et biens matériels emportés.
Les populations des hameaux de Pôgom et Ondo situés dans la commune de Danguel-Boré, se sont déplacées de manière préventive suite à des menaces qui auraient été proférées à leur encontre par des hommes armés non identifiés.