Mali

Evaluation finale du projet Sahel COVID-19 reponse in Mali dans la Région de Mopti, Rapport Final, Novembre 2020

Format
Evaluation and Lessons Learned
Source
Posted
Originally published
Origin
View original

Attachments

RESUME :

Le projet « Sahel COVID-19 Response in Mali » a été mis en œuvre par l’ONG CARE International au Mali pour une durée de 6 mois allant du 1er Mai au 31 Octobre 2020 dans les cercles de Mopti, Bandiagara, Bankass, Douentza et Koro, dont 5 sites de déplacés. Il a ciblé 815 ménages directement pour les activités d’assistance et des dizaines de milliers pour celles de la sensibilisation. Les secteurs de réponse du projet comprennent le WASH, la Sécurité alimentaires, l’accès aux services de santé reproductive et le Genre & Violence basée sur le genre.

Cette évaluation finale a été commanditée afin d’établir le niveau d’atteint des indicateurs du cadre logique du projet en référence à l’étude de base et de disposer des caractéristiques des marchés.

Il s’agit d’une étude transversale analytique présentant deux aspects quantitatif et qualitatif dont la collecte des données s’est déroulée pendant six jours. Des enquêteurs ont mené des entretiens au niveau des ménages, des marchés, des structures de santé, et communautaire.

Il y a eu 302 répondants (chefs de ménages vulnérables et PDI) pour l’enquête ménages, 28 commerçants et 4 agents de santé. Ces données ont été collectées à l’aide d’un questionnaire conçu sur ODK Collecte. Les entretiens qualitatifs ont concerné 20 participants à l’aide de guides d’entretiens individuels. L’analyse des données a été réalisée avec les logiciels Excel,
SPSS version 20 et MAXQD2.

Les résultats ont montré une amélioration significative du niveau de connaissance de la Covid19 dans la zone d’intervention. La proportion des personnes qui pratiquaient au moins 2 gestes barrières est passée de 72,6% (Baseline) à 85,4% avec la mise en œuvre du projet. Dans le cadre du renforcement des capacités, 69,8 % des agents de santé de 50% des centres de santé des localités enquêtées ont été formés sur la Covid-19 et doté en Kit EPI par le projet Covid de CARE International au Mali à 100%.

La proportion de ménage se trouvant en situation de sécurité alimentaire a connu une augmentation considérable. En effet, 83% des ménages enquêtés ont une alimentation acceptable (SCA >42) contre 28% pour l’étude de base. Les interventions du projet à travers la stratégie VOUCHER et le CASH Transferts ont beaucoup contribué à l’atteinte de ce résultat.

La proportion de bénéficiaires ayant accès à l’eau potable est passée de 67% (Baseline) à 76% (Endline) soit près de 10% d’augmentation. Des efforts de sensibilisation doivent être entrepris sur la consommation d’eau potable au sein des ménages à travers le traitement.

Les ménages enquêtés procédant un dispositif de lavage des mains était de 60% contre seulement 18% (étude de base). Plus de 56% des répondants connaissaient les 5 moments critiques de lavage des mains au savon.

La gestion des ordures ménagères n’a pas été suffisamment améliorée avec la mise en œuvre du projet, car les dépôts d’ordure existaient dans la cour de 29,1% des ménages contre 19% pour l’étude de Base.

La participation aux rencontres de sensibilisation sur les VBG a connu un rebond avec une proportion de 63% des enquêtés qui affirmaient avoir participé au moins à une rencontre contre 20% pour l’étude de base.

Une quantité suffisante de denrée alimentaire était disponible sur les marchés, excepté pour le Mil et le Haricot (50%), les autres stocks étaient suffisants chez 80% ou plus des enquêtés.

Plus de la moitié des enquêtés (61,4%) était au moins satisfaits du système de CASH Transfert par Orange Money. Les raisons de satisfaction évoquées étaient dominées par le respect de la dignité dans 73,3% suivi de la garantie de la discrétion (36,7%).

L’existence de comité de plainte dans le village a été confirmé par 79% des enquêtés et 76% affirmaient avoir été suffisamment informé de l’existence du numéro vert pour le recours aux plaintes et feedback. Pour 76% des bénéficiaires ayant porté plaintes, préoccupations ont été prises en compte suffisamment par les agents du projet.