Mali

Déclaration à la presse faite par le Conseil de sécurité sur le Mali

Format
News and Press Release
Source
Posted
Originally published
Origin
View original

SC/14532

On trouvera ci-après le texte de la déclaration à la presse faite, aujourd’hui, par le Président du Conseil de sécurité pour le mois de mai, M. Zhang Jun (Chine):

Les membres du Conseil de sécurité ont fermement condamné l’arrestation au Mali, le 24 mai 2021, du Président de la République, du Premier Ministre et d’autres responsables de l’autorité de transition, par des éléments des Forces de défense et de sécurité.

Les membres du Conseil ont demandé la libération immédiate, inconditionnelle et en toute sécurité de tous les dirigeants placés en détention et ont exhorté les éléments des Forces de défense et de sécurité à regagner leurs casernes sans plus tarder.

Les membres du Conseil ont réaffirmé leur appui à la transition conduite par les autorités civiles au Mali et ont demandé qu’elle reprenne immédiatement, dans la perspective des élections et de l’ordre constitutionnel, dans le cadre du calendrier de 18 mois établi conformément à la charte de la transition. Ils ont demandé aux parties prenantes maliennes de s’attacher en priorité à renforcer la confiance, à engager un dialogue et à manifester une volonté de compromis, afin d’atteindre ces objectifs. Ils ont qualifié d’inacceptable le fait d’imposer par la force un changement de l’autorité de transition, notamment au moyen de démissions forcées.

Les membres du Conseil ont noté avec préoccupation que ces événements risquaient d’avoir des effets négatifs sur l’action menée actuellement pour contrer le terrorisme, appliquer l’Accord pour la paix et la réconciliation au Mali et stabiliser le centre du Mali.

Les membres du Conseil ont réaffirmé leur ferme soutien aux efforts de médiation menés par l’Union et la Communauté économique des États de l’Afrique de l’Ouest au Mali et ont demandé à toutes les parties prenantes maliennes de continuer de coopérer pleinement avec tous les partenaires pour veiller à la reprise de la transition conduite par les autorités civiles.

Les membres du Conseil ont également réaffirmé leur appui à la Mission multidimensionnelle intégrée des Nations Unies pour la stabilisation au Mali (MINUSMA) dans la poursuite de l’exécution de son mandat, tel qu’énoncé dans la résolution 2531 (2020).

Les membres du Conseil ont fait part de leur détermination à continuer de suivre de près la situation.

À l’intention des organes d’information • Document non officiel.