Communiqué de presse conjoint - La République fédérale d’Allemagne apporte une nouvelle contribution de 12 millions d’Euros au Fonds Fiduciaire en Soutien à la Paix et la Sécurité au Mali

Bamako, le 13 septembre 2017 – La République fédérale d’Allemagne renforce officiellement sa participation au Fonds Fiduciaire en Soutien à la Paix et la Sécurité au Mali avec une nouvelle contribution de 12 millions d’euros. Cet appui a été matérialisé au cours d’une cérémonie tenue le 13 septembre 2017, au Quartier Général de la MINUSMA. Ces fonds serviront à la réhabilitation de la piste principale de l’aéroport de la ville de Gao.

L’aéroport de Gao joue un rôle primordial pour la région et la bonne mise en œuvre des opérations logistiques de la MINUSMA dans le cadre de son mandat. Ainsi, la Mission peut assurer le transport sécurisé de partenaires et de la population, le déploiement effectif de ses troupes et l’acheminement d’équipements vers ses camps les plus isolés au nord du pays.

La réhabilitation de la piste principale garantira la durabilité de ces appuis cruciaux et représente à long terme un investissement conséquent pour le renforcement des capacités opérationnelles de l’Agence Nationale de l'Aviation Civile du Mali (ANAC). Les travaux ont commencé en juin 2017 pour une durée de 9 mois.

L’appui financier de la République fédérale d’Allemagne s’élève désormais à 25,8 millions de dollars au total. De précédentes contributions avaient apporté un soutien considérable dans le domaine de la sécurité, notamment l’opérationnalisation du site du Mécanisme Opérationnel de Coordination (MOC) à Gao, ainsi que des sites du MOC prévus à Kidal et Tombouctou.

Le Fonds Fiduciaire des Nations en Soutien à la Paix et la Sécurité au Mali a été créé à la demande du Conseil de Sécurité (Résolution 2085 (2012)) pour soutenir les efforts du Gouvernement du Mali afin de faire face à la crise et garantir les perspectives de développement à long-terme du pays, telles que le retour de l’autorité de l’Etat, l’ordre constitutionnel, la promotion du dialogue national, la réforme du secteur de sécurité, la coopération régionale, les Droits de l’Homme, le soutien aux élections, le processus de Désarmement-Démobilisation-Réintégration et des projets socio-économiques.

Administré par la MINUSMA, ce Fonds bénéficie des contributions des différents bailleurs tels que l’Allemagne, l’Australie, le Canada, le Danemark, l’Irlande, l’Italie, le Luxembourg, la Norvège, les Pays-Bas, le Royaume-Uni, la Suisse et la Turquie.