Avis conjoint sur la situation alimentaire et nutritionnelle au Sahel et en Afrique de l’Ouest - avril 2015

La production céréalière 2014-2015, révisée en mars 2015, pour le Sahel et l’Afrique de l’Ouest se chiffre à 61 612 000 tonnes. Elle est supérieure de 7% à celle de l’année dernière et en hausse de 10% par rapport à la moyenne des cinq (5) dernières années. Le maïs occupe la première place avec une production estimée à 20 385 000 tonnes, suivie du riz (17 325 000 tonnes), du sorgho (13 664 000 tonnes) et du mil (9 183 000 tonnes). A l’exception du mil qui accuse une baisse de 12%, les principales spéculations enregistrent une augmentation comparativement à la moyenne des cinq (5) dernières années (3% pour le sorgho, 15% pour le maïs et 25 % pour le riz).

Au Sahel, la production céréalière est d’environ 21 027 000 tonnes. Cette production est en hausse de 7,3% et 7,4% par rapport respectivement à l’année dernière et à la moyenne des cinq (5) dernières années. Toutefois, par rapport à l’année dernière et à la moyenne des 5 dernières années, des baisses de production sont enregistrées respectivement au Sénégal (-2% et -16%), en Gambie (-23% et -16%), en Guinée Bissau (-38% et -33%) et au Cap Vert (-82% et -83%).

Dans les pays du golfe de Guinée, la production céréalière est estimée à 40.589.000 tonnes, soit une hausse de 6,8% par rapport à l’année dernière et de 12% par rapport à la moyenne des cinq (5) dernières années.

Les autres productions, à savoir les tubercules, l’arachide et le niébé sont également en hausse dans la région respectivement de 18, 15 et 4% comparativement à la moyenne des cinq dernières années.