Avec l'AFD, 14 millions de personnes ont bénéficié d’un meilleur accès aux soins en 2018

Report
from Agence Française de Développement
Published on 19 Nov 2019 View Original

En 2018, l’Agence française de développement (AFD) a engagé 497 millions d’euros au profit de la santé dans le monde. Avec comme résultat une amélioration de l’accès aux soins pour 14 millions de personnes. À la croisée de problématiques globales – démographiques, économiques et environnementales –, la santé et la protection sociale sont aujourd’hui au cœur de l’action de l’AFD à travers le monde. L’Agence française de développement intervient à la fois pour garantir des soins de qualité et s’assurer que chacun puisse y avoir accès, y compris les populations les plus vulnérables.

Renforcer les systèmes de santé

En 2018, 379 millions d’euros ont été engagés en faveur du renforcement des systèmes de santé par des subventions, des prêts à long terme, des garanties ou des prises de participation.

Parmi les nombreux projets qu’elle accompagne, l’AFD a poursuivi son soutien à Pasco, aux Comores. Cet ambitieux programme d’appui à la santé a permis de réhabiliter des hôpitaux et des dispensaires, de fournir des équipements et des médicaments, de former des infirmiers et des sages-femmes et d’instaurer un système de tiers payant permettant aux femmes d’accéder quasiment gratuitement à la médecine obstétricale.

Au nord et au centre du Mali, un pays aux services de santé très dégradés (manque de personnel soignant, approvisionnement en médicaments insuffisant…), le fonds Paix et résilience Minka a permis le financement d’un projet pour garantir l’accès aux services de santé de base des populations les plus vulnérables.

Des soins accessibles pour tous

Autre volet d’intervention prioritaire : le développement des systèmes de protection sociale (107 millions d’euros d’octroi en 2018) avec, pour objectif à long terme, des soins de qualité financièrement accessibles à tous.

En novembre 2018, l’AFD a notamment accordé aux autorités géorgiennes un prêt de politique publique de 35 millions d’euros – la première tranche d’un programme tri annuel – pour appuyer les réformes en cours dans les domaines de la protection sociale, de la santé et de l’assistance aux déplacés internes.
Deux initiatives ont été financées à partir de la Facilité d’innovation pour les ONG :

  • Au Cambodge, un nouveau projet lancé par l’ONG Gret, qui vise à étendre le système de protection sociale aux travailleurs du secteur informel – en commençant par les chauffeurs de tuk-tuk et les personnels de maison.

  • Au Kenya, l’AFD a poursuivi son soutien au Medical Credit Fund (MCF), une fondation de droit néerlandais qui vient en aide à de nombreux centres de soins de petite ou moyenne taille installés au plus proche des communautés. C’est le cas à Githurai, près de Nairobi, où l’AFD intervient via une subvention d’un million d’euros et un prêt de trois millions.

Priorité à la santé maternelle et infantile

Enfin, les engagements en faveur de la santé maternelle et infantile pris avec l’Initiative Muskoka (2011-2015) ont été consolidés : 12 millions d’euros y ont été consacrés en 2018. L’AFD a notamment financé un projet de série télévisée et radiophonique panafricaine d’éducation à la santé par le divertissement, à succès, C’est la vie.