Mali

Amina J. Mohammed, Vice-Secrétaire générale des Nations Unies, plaide pour l’inclusion des femmes et des jeunes pour la réussite de la transition politique et le développement du Mali

Format
News and Press Release
Source
Posted
Originally published

Bamako, le 14 novembre 2020 - La Vice-Secrétaire générale de l’Organisation des Nations unies (ONU), Amina J. Mohammed, a conclu aujourd’hui une visite de solidarité de deux jours au Mali. Dans le cadre d’une tournée régionale, selon ses termes, son passage avait pour objectif de rappeler « l’engagement des Nations unies auprès Mali qui doit faire face aux multiples défis de la transition politique, de la paix et de la sécurité, et la crise humanitaire dans les régions du Nord et du Centre, exacerbés par la pandémie du Covid-19 ».

Auprès des autorités maliennes, Mme Mohammed a plaidé pour l’accélération de la mise en œuvre de l’Accord de paix et la réconciliation, ainsi que le retour des services sociaux de base et la reprise des activités économiques dans les régions du Nord. Dans le même esprit, elle a rappelé l’urgence que constitue la stabilisation et la réconciliation du Centre du pays, afin de recoudre le tissu social dans une région caractérisée par les tensions inter communautaires.

La Vice-Secrétaire générale de l’ONU a enfin réitéré la volonté de la famille des Nations unies au Mali d’accompagner le pays vers la finalisation d’une transition politique inclusive dans les délais impartis. A ce sujet, elle a insisté sur la participation accrue des femmes et des jeunes à la transition pacifique en cours, mais aussi aux processus de paix et de stabilisation dans les régions du Nord et du Centre. Faisant le lien avec la commémoration du 20ème anniversaire de la résolution 1325 sur les Femmes, la paix et la sécurité, Mme Mohammed a souligné « qu’aucun processus de paix ne saurait être durable sans l’inclusion des femmes et des jeunes dans tous les rouages et mécanismes devant mener à l’objectif commun cherché ». Dans ce cadre, elle a confirmé « la disponibilité de la MINUSMA à soutenir le gouvernement du Mali dans la réalisation des objectifs de paix et de sécurité, y compris la protection des civils, qui reste principalement de la responsabilité du gouvernement malien ».

Dans une période où l’activité socio-économique a été fortement ralentie par la pandémie du Covid-19, Amina J. Mohammed a évoqué lors de ses entretiens avec les autorités de la Transition les possibilités d’appuyer la réponse socio-économique du gouvernement et les plans de relèvement en vue de la réalisation des objectifs de développement durable. A cet égard, elle a prôné une approche innovante pour diversifier les sources de financement. « Rappelons que le Mali se trouve à un moment crucial et critique qui nécessite le soutien de tous les partenaires, mais avant tout, les efforts des Maliens pour réparer le tissu social et investir dans des solutions innovantes visant à soutenir le développement durable » a-t-elle conclu.