Mali + 10 more

Afrique de l'Ouest Mise à jour sur la sécurité alimentaire Avril 2014

Source
Posted
Originally published
Origin
View original

Attachments

Hypothèses pour l’analyse trimestrielle de la sécurité alimentaire

Avertissement

Afin de fournir les perspectives de sécurité alimentaire, FEWS NET prépare divers scénarios. La méthodologie permet à l’analyste de préparer une série d’hypothèses informées sur le futur et de comparer les effets qu’elles pourraient avoir. Le rapport qui suit, préparé par les analystes de FEWS NET en se basant sur les faits actuels, souligne les hypothèses au niveau de la région. Il présente aussi des hypothèses au niveau des pays, qui sont probablement plus détaillées. Prises ensemble, hypothèses régionales et nationales constituent la base de l’analyse intégrée présentée dans les Perspectives de la sécurité alimentaire qui sont mises à jour par FEWS NET. Pour en savoir plus sur le travail, clique ici.

Les rapports sur les perspectives de la sécurité alimentaire de FEWS NET pour avril à septembre 2014 au Sahel et en Afrique de l’Ouest sont basés sur les hypothèses régionales suivantes établies en début d’avril 2014 :

Progrès de la saison

  • Agro climatologie : Les prévisions pour la saison des pluies ne démontrent aucune anomalie significative (ECMWF, IRI). Par conséquent, la saison des pluies va débuter à une période normale. Le début des pluies interviendra dans la zone soudano-guinéenne en avril/mai et dans la zone soudano-sahélienne en juin. Les cumuls pluviométriques et de la distribution au cours de la saison des pluies 2014 sera également normal excepté au Mali, Sénégal et en Mauritanie où elle pourrait être au-dessous de la moyenne

  • Le criquet pèlerin : Le développement du criquet pèlerin est resté faible et limité jusqu’à présent dans le nord-ouest et au nord de la Mauritanie, et dans le Ténéré et le sud-est des montagnes de l’Aïr au Niger où des traitements ont été réalisés (FAO). De ce fait, on ne s’attend à aucun développement significatif du criquet pèlerin jusqu’en septembre dans la région.

  • Perspectives pour les récoltes de contre saison : Les températures fraiches ont fini en fin mars dans le Sahel. Les productions des cultures de saison sèche seront supérieures à la moyenne dans la région et elle s’achèveront comme d’habitude en mars/avril pour les produits maraichers selon les disponibilités en eau. Les sources de nourriture et de revenu liées au maraichage et aux cultures de décrues, la main d’œuvre incluse, resteront moyen à supérieurs la moyenne mais s’achèveront comme d’habitude en avril. Dans les périmètres rizicoles le long du fleuve Niger les récoltes de la campagne sèche interviendront comme d’habitude en juin-juillet et elles seront au moins moyennes.

  • Perspectives de la main d’œuvre agricole : L’installation de la campagne agricole 2014-15 sera normale avec les activités liées aux préparations des champs et sarclage débuteront simultanément en mai/juillet dans toute la région. Cela occasionnera une forte demande saisonnière de la main d’œuvre dont le cout sera supérieur à celui de l’année dernière quand l’installation des pluies et de la campagne agricole était hétérogène et par conséquent, l’offre était plus forte que cette année.

  • La transhumance et l’embonpoint du bétail : Les conditions physiques du bétail et la disponibilité de lait suivront leurs tendances normales avec une détérioration saisonnière de l’embonpoint du bétail à partir d’avril jusqu’en juin, particulièrement pour le bétail local dans les poches localisées avec les déficits de pâturages du Sénégal, Mauritanie, Tchad, Niger, Mali et Burkina Faso. Le retour des animaux dans les zones d’attache du nord interviendra comme d’habitude à partir de mai à mesure que le front de végétation gagne le nord, à la faveur de l’installation normale de la saison. L’embonpoint des animaux et la production laitière vont alors progressivement s’améliorer à partir de juin.