Mali + 10 more

Afrique de l’ouest et du centre: Aperçu humanitaire hebdomadaire (10 – 16 mars 2020)

Attachments

COVID-19

AUGMENTATION DES CAS AU SÉNÉGAL, NOUVEAUX PAYS TOUCHÉS

Au 16 mars un total de 27 cas de COVID-19 sont confirmés au Sénégal avec une transmission locale et plusieurs cas importés.
Le 14 mars, le président a annoncé une série de mesures pour faire face à la propagation de la maladie, notamment une interdiction de 30 jours des rassemblements publics et la suspension des cours jusqu'au 6 avril. De nouveaux cas ont été confirmés en Mauritanie, en République du Congo, en Guinée, en Guinée équatoriale, au Bénin, en République centrafricaine et au Liberia. Les restrictions de voyage, les limitations des rassemblements publics et les fermetures d'écoles font partie des mesures prises dans les pays affectés. Au moins 30 pays africains ont été touchés par le virus jusqu'à présent, dont 15 en Afrique occidentale et centrale.

NIGER

15 CIVILS TUÉS PAR DES HOMMES ARMÉS

Dans la nuit du 12 au 13 mars, des membres d'un groupe armé non étatique ont tué six civils à Kangouri et un à Assaga, commune de Gueskerou, dans la région orientale de Diffa.
La veille, des éléments d'un groupe armé non étatique avaient tué un homme et brûlé plusieurs maisons, après avoir saccagé presque tous les magasins du village de Garin Dogo à Gueskerou. Une autre incursion, la même nuit, d'un groupe armé non étatique dans les villages de Djougoulou, Boula Massai et Boula Fougouri à Gueskerou, aurait fait sept morts. Depuis 2019, la région connaît des tueries et des enlèvements nocturnes suivis de demandes de rançon, qui touchent les civils.

MALI

PLUS DE 11 000 NOUVEAUX DÉPLACÉS À MOPTI

Du 7 au 9 mars, plus de 11 000 personnes nouvellement déplacées ont été enregistrées à Mopti, dans le centre du Mali. Elles ont fui les attaques ou les menaces d'attaques dans plusieurs villages de la région. Les acteurs humanitaires prévoient de procéder à des évaluations rapides des besoins dans les zones touchées. Quelque 87 600 personnes déplacées ont été enregistrées dans la région au mois de mars. À l'échelle nationale, le nombre de personnes déplacées était estimé à 207 000 au 31 décembre 2019.

NIGERIA

144 DÉCÈS DUS À LA FIÈVRE DE LASSA EN TROIS MOIS

Le 11 mars, le Centre de contrôle des maladies du Nigeria a confirmé que le bilan de l'épidémie de fièvre de Lassa, qui a débuté en janvier, s'élève à 144 morts, dont 12 décès signalés au cours de la semaine dernière seulement. Au moins 855 cas ont été confirmés dans tout le pays depuis le début de l'épidémie, dont 74 % dans les états d'Edo, d'Ondo et d'Ebonyi, dans le sud-ouest du pays.
La réponse immédiate des partenaires humanitaires a permis d'endiguer la propagation dans l’état de Borno, au nord-est du pays, où une épidémie a été déclarée le 23 janvier à la suite d'un décès et de cinq cas suspects. Les partenaires, dont l'OMS et l'UNICEF, soutiennent le Centre national des opérations d'urgence créé en janvier pour coordonner la réponse. Le taux de mortalité actuel de 16,8 % est l'un des pires de ces dernières années, l'épidémie devant atteindre son maximum vers mai et novembre.

Disclaimer

UN Office for the Coordination of Humanitarian Affairs
To learn more about OCHA's activities, please visit https://www.unocha.org/.