Mali

Activités de la MINUSMA (9 juin 2022)

Attachments

Bienvenus chers confrères, bienvenus à toutes et à tous au point presse de la MINUSMA et merci pour votre participation. Bonjour également aux auditeurs et auditrices de Mikado FM qui nous écoutent et merci pour votre fidélité.

Activités de la haute direction de la MINUSMA

Rapport du Secrétaire général sur la situation au Mali

Il sera débattu devant le Conseil de sécurité lundi prochain, le 13 juin 2022 et sera présenté par le Chef de la MINUSMA, El-Ghassim WANE actuellement à New York. Il fera le point sur la situation politique et sécuritaire ainsi que l’état de la mise en œuvre du Mandat de la Mission.
Ce Mandat doit être renouvelé par le Conseil de sécurité à la fin de ce mois. Vous pourrez suivre les débats en direct en ligne. (https://media.un.org/en/webtv/)

Sommet de la CEDEAO

Le Représentant spécial a pris part au sommet extraordinaire de la CEDEAO tenu le weekend dernier à Accra, au Ghana. Lors ce sommet, les Chefs d’Etat et de gouvernement ont fait le point des discussions en cours sur le délai de la Transition au Mali et ont salué le travail accompli par le médiateur, soutenu par le comité local de suivi de la Transition, visant à aplanir les divergences.
Le sommet a mandaté le médiateur, avec l’appui du comité local de suivi de la Transition, de conclure les discussions et de parvenir à un accord d’ici la prochaine session prévue en juillet, en vue d’assurer la levée progressive des sanctions au fur à mesure que les étapes clés de Transition sont réalisées.

Visite de terrain à Ménaka

C’était le 31 mai dans un contexte marqué par des défis sécuritaires et humanitaires importants dans la région. M. Wane y a rencontré le représentant du Gouverneur qui lui a donné un aperçu des développements actuels dans la zone, marquée par des affrontements récurrents entre groupes armés. Les représentants des mouvements signataires ont souligné que la mise en œuvre effective de l'accord de paix reste le seul moyen de sortir de l'impasse actuelle. Ils ont ensuite suggéré le renforcement du mandat de la MINUSMA, le renforcement de la présence des Forces armées maliennes (FAMa) dans la région, et le soutien à un nombre croissant de personnes déplacées à Ménaka.