Mali

ACTED au Mali : des interventions depuis 2012

Attachments

ACTED a ouvert sa mission au Mali en avril 2012 en réponse à la crise complexe que subissait le pays. En raison des défis structurels et conjoncturels, la nécessité d’apporter une réponse holistique permettant le lien entre urgence et développement a été au cœur des interventions. Depuis 2012, ACTED a assisté plus de 1 075 133 de personnes dans 6 régions (Ségou, Mopti, Gao, Menaka, Tombouctou et Bamako), et emploie aujourd’hui 11 employés internationaux et 160 employés nationaux à travers ces 4 bureaux principaux.

« La capacité de résilience des populations, au cœur entre urgence et développement » A la suite de la crise en 2012, ACTED a donné la priorité à l’assistance d’urgence des populations les plus vulnérables au Nord Mali notamment les populations déplacées. Après avoir répondu à l’urgence en appuyant les déplacés internes maliens, ACTED a peu à peu adapté son intervention pour permettre à ces populations de se relever et reconstituer leurs moyens d’existence. ACTED intervient aussi bien sur les lieux de déplacement que dans les zones de retour. ACTED répond aux nombreux besoins auxquels fait face le pays : améliorer la résilience des populations vulnérables, réhabiliter les infrastructures détruites pendant le conflit, ainsi que redynamiser l’économie du nord Mali. ACTED continue également de répondre aux urgences ponctuelles dans le Centre et le Nord du pays. La vision d’ACTED est d’établir un lien entre l’urgence, la réhabilitation et le développement.

UNE APPROCHE INTÉGRÉE POUR RÉPONDRE AUX DÉFIS ALIMENTAIRES ET NUTRITIONNELS

La malnutrition et l’insécurité alimentaire restent des problèmes majeurs dans le pays. C’est pourquoi ACTED continue d’intervenir dans la prise en charge des enfants en situation de malnutrition tout en appuyant la lutte contre l’insécurité alimentaire. Les activités visant à améliorer la sécurité alimentaire s’inscrivent dans des projets soutenant les agriculteurs, pêcheurs, maraîchers, cultivateurs et coopératives agricoles dans la région de Gao et Menaka. ACTED sensibilise aux bonnes pratiques alimentaires et nutritionnelles tout en rétablissant les moyens de subsistances sous forme de distribution de bétails, transferts monétaires, intrants agricoles, aliments bétails ou en contribuant à la reconstitution des cheptels. Les catastrophes naturelles ayant d’importantes conséquences sur la consommation alimentaire des ménages, ACTED a adopté une approche communautaire et transversale pour une adaptation résiliente aux changements climatiques. A travers une approche holistique, ACTED accompagne ses interventions avec des réhabilitations de points d’eau et infrastructures en EHA dans les communautés et les centres de santé.

ACCROITRE LA RESILIENCE A TRAVERS LE RENFORCEMENT DES MOYENS D’EXISTENCE

Afin d’encourager la création d’emploi et améliorer les sources de revenus, ACTED utilise l’approche « bas de la pyramide » en intervenant directement auprès des communautés afin de les aider à reconstruire durablement leur activités génératrices de revenus. Les activités réalisées vise à promouvoir l’accès aux jeunes, y compris aux jeunes filles, à la formation professionnelle et à l’apprentissage, faciliter l’accès à des crédits et à des services financiers, notamment au micro-crédit, ou encore soutenir la redynamisation et création d’activités génératrices de revenus (dotation en matériel, renforcement des capacités). Pour une approche durable, ACTED met en place un suivi des bénéficiaires ayant lancé une activité économique afin de leurs apporter un soutien complémentaire. Enfin, ACTED met en place des travaux communautaires réalisés sous forme d’argent contre travail, permettant aux plus démunis une source de revenus pour répondre à leurs besoins immédiats, tout en assurant la réhabilitation d’actifs locaux pour renforcer la cohésion sociale.

PROMOUVOIR LA COHESION SOCIALE ET LE RELEVEMENT RAPIDE DU MALI

ACTED souhaite apporter une approche inclusive et communautaire pour contribuer à faciliter le dialogue intercommunautaire et le raffermissement des systèmes de gestion collectif en mettant l’accent sur des activités de reconstruction fédératrices, véritables moteurs pour une cohésion sociale retrouvée. ACTED propose actuellement des activités de cohésion sociale telles que des campagnes de sensibilisation sur le retour des réfugiés et déplacés et leur réintégration dans les zones de retour, la gestion des conflits et des ressources naturelles, la formation de leaders communautaires et des autorités locales sur le renforcement de la cohésion social te de bonne gouvernance, la formation de comités de médiations pour les conflits inter et intra-communautaire, ou encore des activités d’aménagement d’un espace économique et social commun permettant à la fois de générer des revenus et de renforcer la cohésion sociale. Ces activités, menées en étroite collaboration avec les populations, les associations locales et les comités communautaires, visent à rétablir le « vivre ensemble » qui existait avant la crise.

STRATEGIE DE PARTENARIAT

Afin d’encourager le relèvement du pays, ACTED travaille en étroite collaboration avec les services techniques de l’état (direction de l’hydraulique, de l’agriculture, de l’élevage, les services vétérinaires, etc) autant au niveau national que local. Par ailleurs, ACTED a développé une relation de confiance avec les autorités locales, les leaders communautaires et les chefs religieux dans ces zones d’intervention, ce qui facilite la bonne acceptation des projets. ACTED travaille également avec les ONG internationales et les agences des Nations Unies en vue de promouvoir un développement durable et équitable. ACTED est membre actif du Groupe Technique d’Assistance Humanitaire et des différents plateformes de coordination sectoriel avec les représentants de l’Etat et les ONG, aussi bien en capitale que dans les sous cluster régionaux des zones d’intervention d’ACTED.