11 nouvelles salles de classe et de cours informatique inaugurées au Lycée Bâ Aminata Diallo

Le 11 octobre dernier s’est tenue, au Lycée Bâ Aminata Diallo, la cérémonie de remise officielle de 11 nouvelles salles de classe et de cours informatique, financées par la MINUSMA. L’aboutissement d’un projet démarré au mois de juillet 2017.

Les onze salles nouvellement créées vont ainsi augmenter la capacité d’accueil de cet établissement qui est l’un des plus anciens lycées publics du Mali et par lequel sont passées de nombreuses hautes personnalités du pays, dont plusieurs ministres, enseignantes, scientifiques, chercheuses ou encore trois des cinq premières dames.

Ce n’est pas la première fois que le lycée Bâ Aminata Diallo (ex : lycée de jeunes filles) bénéficie du soutien de la MINUSMA. Cette fois-ci, ce sont les capacités d’accueil qui y ont été augmentées. Selon la Proviseure du lycée, il faut saluer ce partenariat qui offre aux élèves de nouvelles opportunités d’apprentissage : « La MINUSMA n’a cessé de nous appuyer dans les chantiers de rénovation de cet établissement. En tant que Proviseure du Lycée, je suis fière de pouvoir compter sur ce partenaire de première heure, afin de nous soutenir dans l’émancipation de ces jeunes filles qui sont les adultes de demain, » a-t-elle déclaré.

L’éducation des filles, pour assurer une meilleure autonomisation des femmes, est un élément clé du maintien de la paix en général et au Mali en particulier. C’est ce qu’a notamment souligné le Directeur de la Division des Droits de l’Homme et de la Protection, M. Guillaume Ngefa qui représentait la MINUSMA. « Offrir les meilleures conditions possibles à ces jeunes filles qui sont les femmes de demain est le devoir de tous et de chacun. Grâce à ce nouveau projet entièrement financé par la MINUSMA, les lycéennes du Lycée Bâ Aminata Diallo, augmenteront leurs chances de réussite scolaire et professionnelle et ainsi, elles pourront participer à la construction et au développement du Mali, » a déclaré M. Ngefa.

L’attribution de ce projet à impact rapide s’inscrit dans la continuité du précédent projet en transformant les anciennes toilettes du lycée en salle de classe et salle informatique. Le but de cette démarche : augmenter la capacité d’accueil de l’établissement mais également, faciliter l’accès des apprenantes aux nouvelles technologies de l’information. Cette modification permet aussi d’éviter que les anciennes toilettes abandonnées ne deviennent des nids à reptiles et insectes. « La MINUSMA a compris que la protection des jeunes filles doit s’effectuer à plusieurs niveaux, aussi bien au niveau sécuritaire qu’environnemental. C’est pourquoi, l’attribution de ces deux projets à impact rapide s’inscrit dans la complémentarité. Ces réalisations nous laisseront des souvenirs mémorables, » a déclaré la représentante des élèves.

Outre M. Guillaume Ngefa qui y représentait la MINUSMA, cette cérémonie a vu la participation de nombreuses personnalités telles Madame le Maire de la Commune III de Bamako ; la représentante du Ministre de l’Education Nationale ; le Directeur National de l’enseignement Secondaire Général et la Directrice de l’Académie de la Rive gauche de Bamako ainsi que le Président de l’Association des parents d’élèves du Lycée.

La poursuite d’un partenariat fécond, entamé au mois de mai

La MINUSMA avait déjà initié un projet à impact rapide pour ce lycée de jeune fille en mai dernier, afin d’y construire des toilettes décentes. En effet, à l’époque, les toilettes étaient hors d’usage depuis des années. A défaut de pouvoir les utiliser, Les 1500 élèves du lycée devaient souvent partir à la recherche de solutions alternatives en dehors des murs de l’école, là où l’enceinte de cet établissement ne pouvait plus les protéger contre les nombreux incidents qui avaient été répertoriés. La MINUSMA avait alors financé la construction de 6 blocs de 5 latrines à hauteur de plus de 29 millions de Francs CFA afin de rendre à ces jeunes filles une "part de dignité" qui, pendant de nombreuses années ont souffert de cette situation.

Les anciennes toilettes ont ainsi été démolies et remplacées par la construction de onze salles de classe et d’informatique aux mêmes standards d’équipement et de confort que celles déjà existantes au sein de l’établissement.

Dans sa mise en œuvre des résolutions sur Femmes, Paix et Sécurité, la MINUSMA s’engage pleinement à protéger les femmes et les filles du Mali. La MINUSMA au côté du gouvernement du Mali continuera à poursuivre tous les efforts nécessaires pour parvenir à créer un environnement protecteur et sécurisant pour les trop nombreuses victimes de violences basées sur le genre.