Retour du président Rajoelina à Toliara ce dimanche : appui aux étudiants sinistrés

Report
from Government of Madagascar
Published on 03 Mar 2013 View Original

Comme promis lors de son dernier passage dans la Région Atsimo Andrefana, le Président de la Transition, SEM Andry Nirina RAJOELINA, accompagné des membres du gouvernement et des ses proches collaborateurs au sein de la Présidence, s’est rendu au campus universitaire de Maninday, pour constater de visu l’état actuel de l’Université de Maninday, dévastée après le passage du cyclone Haruna.

De ce fait, le Président de la Transition, après avoir entendu les doléances des étudiants de Maninday, lors de sa première visite sur place juste après le passage du cyclone Haruna, a apporté des solutions aux problèmes des étudiants notamment en ce qui concerne les bourses d’études de quatre mois, les bâtiments et salles de classe qui sont visiblement dans un piteux état.

Le Président RAJOELINA a ainsi donné des consignes au Ministre de l’Enseignement supérieur de résoudre dans les plus brefs délais les problèmes des étudiants pour qu’ils puissent reprendre leur études dans de meilleures conditions.

Le bloc sanitaire du campus, les salles de classes de l’ENS et les dortoirs seront reconstruits et équipés pour que les étudiants puissent s’y installer.

En ce qui concerne les problèmes de bourse, le ministre Etienne Hilaire RAZAFINDEHIBE d’expliquer que les étudiants ont déjà perçu au moins cinq mois de bourse. Les quatre mois restants seraient liés à un problème de procédure. Toutefois, le Ministre de l’Enseignement supérieur a décidé de prendre une mesure exceptionnelle pour les payer d’ici la fin du mois.

Dans la foulée, le Gouvernement de la Transition d’Union Nationale a offert cinq kilo de riz pour chaque étudiant inscrit au campus de Maninday afin d’alléger leur charge quotidienne, 10 tonnes de légumes secs de la part du Ministère de l’Enseignement supérieur, des effets vestimentaires sportifs (maillot, ballon, filet etc.). Le Ministre a également promis un million d’ariary pour acheter des fournitures pour ces étudiants qui n’ont presque plus rien à utiliser après le passage du cyclone Haruna.

La délégation présidentielle a ensuite enchainé sa mission par une visite des lieux endommagés par Haruna. Des salles de classe de l’ENS, tout comme les dortoirs (bloc 40 et 42 mini-DC) qui abritent au total une soixantaine d’étudiants, tout niveau et disciplines confondus, sont complètement ravagés. Ces étudiants, actuellement abrités dans le nouveau dortoir du campus en cours de construction, sans eaux ni électricité, ont bénéficié d’une faveur exceptionnelle de la part du Président RAJOELINA. En effet, ils auront 10kg de riz par étudiant et 50 000 Ariary, par personne, qu’ils percevront dès lundi après midi pour leur apporter du réconfort.

Par ailleurs, le groupe Tsiliva a aussi prêté main forte aux sinistrés de Toliara en donnant un concert téléthon pour venir en aide aux familles victimes du passage de Haruna. Un « fitia tsy mba hetra » (levée de fonds) a été organisé cet après-midi au Stade de Maninday au cours duquel les autorités locales et la délégation présidentielle ont apporté leur participation en faveur des sinistrés.

Comme promis lors de sa dernière visite à Toliara, le Président RAJOELINA a payé les 20 millions d’Ariary pour les jeunes de la Région Atsimo Andrefana qui ont participé au concours Tsinjaka Bemiray en 2011. En marge de cette visite au campus universitaire de Maninday, le président a répondu aux questions des membres de la presse présente.

En ce qui concerne le retour de Madame Lalao RAVALOMANANA, le Président a rappelé qu’il n’a pas d’objection à ce qu’elle rende visite à sa mère malade mais il a juste souligné qu’il faut prendre au préalable des dispositions pour tout ce qui peut être sources de conflit et de trouble politique: « Il faut que l’autre partie s’engage à ne pas utiliser cette visite à des fins politiques. Nous avons besoins d’un apaisement et si cette affaire dégénère en trouble politique, cela risque de le compromettre. Quelque politique serait tenté d’utiliser ce cas à des fins politiques, d’autres disent que ce retour rentre dans le cadre de l’application de l’article 20 de la Feuille de route. S’ils sont de bonne foi, ils ne devraient pas se servir de cette mère de famille souffrante ».

Antananarivo, le 03 Mars 2013

Le Chargé de la Communication
à la Présidence de la Transition