Point de situation perturbation tropicale et zcit lundi 18 février 2013 à 16h00

Report
from Government of Madagascar
Published on 18 Feb 2013 View Original

Une masse nuageuse s’est formée dans le canal de Mozambique depuis le vendredi 15 février 2013. Elle poursuit progressivement son intensification et entraîne de fortes pluies sur l’ensemble du territoire malagasy. Elle est accompagnée par des vents moyens d’environ 50 km/h avec des rafales pouvant atteindre 70 km/h. A 15h00 (heure locale), son centre était situé à 400 km au Sud-Ouest de Maintirano, elle devrait poursuivre une trajectoire vers le Sud, provoquant plus particulièrement des précipitations importantes (>50mm / 24h) sur les Régions Menabe, Sud Ouest et Androy.

En conséquence, la météorologie malagasy invite les usagers de la mer à faire preuve de vigilance notamment pour le secteur de Mahajanga jusqu’au Cap Sainte-Marie, en raison d’une forte houle.

Par ailleurs, les pluies orageuses attendues sur l’ensemble du territoire pourraient entrainer des crues importantes, menaçant en particulier les populations des bas quartiers.

Selon la prévision de la météorologique malagasy, le tableau ci-après montre les pluies attendues dans les deux prochains jours :

QUANTITE DE PRECIPITATION SUPERIEURE A 50mm/24h le 19/02/2013 :

BOENY ; SOFIA ; BETSIBOKA ; MELAKY ; MENABE ; ATSIMO-ANDREFANA ; ANDROY ; BONGOLAVA ; ITASY ; ATSIMO-ATSINANANA ; VATOVAVY-FITOVINANY

QUANTITE DE PRECIPITATION SUPERIEURE A 50mm/24h le 20/02/2013 :

BOENY ; SOFIA ; BETSIBOKA ; MELAKY ; MENABE ; ATSIMO-ANDREFANA ; ANDROY ; BONGOLAVA ; ATSIMO-ATSINANANA ; VATOVAVY-FITOVINANY

BILANS

Sur l’ensemble du territoire, le bilan provisoire fait état :

  • 4 décédés (03 Miandrivazo et 01 Mampikony),
  • 4 disparus (Miandrivazo),
  • 2 146 sinistrés sur 287 familles (500 Antananarivo renivohitra, 1 546 Miandrivazo, 100 Ifanadiana),
  • 749 cases inondées (424 Miandrivazo, 30 Ifanadiana, 45 Manakara, 250 Vohipeno),

La carte suivante représente de manière spatiale les dégâts, les activités entreprises ainsi que les besoins immédiats.