Madagascar

ONU Flash Mada, avril 2010

Format
News and Press Release
Source
Posted
Originally published
Origin
View original

Attachments

Extract

Les actions de l'ONU après la tempête tropicale Hubert.

Le 10 mars 2010 la tempête tropicale Hubert provenant de l'Océan Indien s'est abattue sur Madagascar et provoque des dommages graves sur la population, les habitations et les infrastructures. Le Système de Nations Unies à Madagascar, en collaboration avec le Gouvernement local et les partenaires locaux et internationaux, s'est mobilisée rapidement pour porter secours aux sinistrés et pour mettre en train des activités de reconstruction dans les zones plus gravement endommagées. Dans la situation actuelle la priorité reste l'accessibilité dans les huit districts touchés par le cyclone : 80% des routes ont été coupées ou abîmées. Le chemin de fer qui joint la province de Fianarantsoa et le district de Manakara est toujours inutilisable. En plus, il est prévu dans les mois à venir l'aggravation de l'état de crise due à la diminution de la récolte (80% de perte), l'exposition à des épidémies, telle que la chikunguya, et la difficulté d'accès à l'eau potable et aux services sanitaires de base.

Malgré cela, la plus part de la population sinistrées sont rentrées chez eux.

Le processus de reconstruction des maisons endommagées par le cyclone exige encore des efforts conjoints de tous acteurs internationaux. L'UNICEF procuré des combles en plastic pour 28 écoles pour permettre à 1.680 élèves de continuer les cours.

Une analyse préliminaire a mis en évidence la nécessité de fournir assistance à la population au niveau de la distribution des semences et des activités pour la protection des cultures au moins jusqu'à la récolte de juillet. Le PAM et la Fao ont activé le Food Security Cluster pour appuyer la réponse aux besoins les plus urgents: une aide alimentaire estimée à près de 72000 dollars a été fournie en 2 phases. Les partenaires humanitaires passeront, selon l'évolution de la situation, aux activités Food For Work (FFW), qui visent à combiner la distribution des semences avec des programmes pour améliorer l'accèsà l'eau et aux services sanitaires.

Le PAM, CARE, CARITAS et Reggio Terzo Mondo ont identifié 20.000 bénéficiaires dans les districts de Midongy, Farangana et Manakara, auxquelles sont destinées 360000 tonnes de nourriture. La FAO a mis à disposition des ONG partenaires 200 tonnes de semence de riz produite en cycle bref qui seront distribuées dans les districts de Mananjara, Manakara et Farafangana et qui permettront à 25.000 sans-abri de relancer rapidement les activités agricoles.

Au niveau hygiéniquesanitaire, la priorité reste l'approvisionnement en services de base, telles que l'immunisation et les services de santé reproductive, et la réouverture de plusieurs centres de santé, le renforcement de la surveillance épidémiologique sous le leadership de l'OMS. L'UNICEF a fourni support technique et médicaments pour traiter 15.000 cas de diarrhée et 7.000 cas de ARI, distribué 5.600 moustiquaires imprégnés de répulsif contre les moustiques; dispensé 3.557 WASH kits, et en partenariat avec les ONG Saint Gabriel et ASOS, aide à la désinfection de 182 zones inondées ou contaminées. L'OMS, UNICEF, UNFPA, Croix Rouge Malgache et ASOS élaboreront des stratégies de santé mobile pour rejoindre les communautés les plus enclavées et isolées.

Le Bureau du Coordonnateur Résident des Nations Unies à Madagascar avec le support de l'OCHA a continué à coordonner les meetings pour organiser la distribution de nourriture et d'autres biens à travers l'utilisation de l'avion Transall, ainsi que des meetings pour organiser au mieux les réponses à la crise humanitaire possible.