Madagascar

Madagascar Nutrition Cluster: Bulletin trimestriel d’information du cluster, 1er Trimestre 2022, No.2

Attachments

Faits marquants

  • Mise en place de termes de références de différents groupes techniques de travail

  • Validation des Procédures Opérationnelles Standards pour la mise en œuvre d’Equipes Mobiles de Santé & Nutrition en réponse à une urgence nutritionnelle

  • Mission terrain de la coordination du cluster pour le renforcement de la coordination au niveau opérationnelle et formation des points focales des organisations sur les ONGI du cluster (5W, exploitation des données du tableau de bord)

Contexte des urgences nutritionnelles

Le sud de Madagascar a connu un déficit pluviométrique important – sécheresse - en 2019/2020 et 2020/2021 qui a laissé la population dans une situation critique d’insécurité alimentaire et urgence nutritionnelle. La dernière classification par phase intégrée (IPC) de la sécurité alimentaire et de la malnutrition aiguë/ émaciation réalisée en décembre 2021 projette que 1,43 millions de personnes pourraient être en situation d'insécurité alimentaire (IPC Phase 3 et 4) et avoir besoin d'une assistance alimentaire et/ ou d'une protection sociale et que 309.000 enfants pourraient être à risque de malnutrition aiguë / émaciation entre novembre 2021 et août 2022 dont 60.000 cas sévères. Le risque de famine a été écarté en décembre grâce à l'appui international.

La projection montre que la période de soudure peut-être en mois d’août et septembre 2022 plus tôt que d’habitude selon le changement climatique qui risque à une détérioration de la situation nutritionnelle en raison du démarrage précoce (c'est-à-dire à partir du mois d'octobre au lieu de décembre habituellement avec un pic d'admissions d'enfants émaciés se produisant généralement en mars/avril, à la fin de la période de soudure lorsque les premières récoltes sont disponibles).