Madagascar : l'Allemagne au secours des habitants du sud de Madagascar

Report
from World Food Programme
Published on 09 Oct 2017 View Original

**Antananarivo - Le Programme alimentaire mondial des Nations Unies (PAM) se félicite d’avoir reçu un financement de cinq millions d’euros de la part du Gouvernement allemand. Il permettra de secourir 240 000 personnes touchées par la faim dans le sud de Madagascar. **

Depuis trois ans, la sécheresse accentuée par El Nino malmène la région. Environ un million de personnes ont reçu une assistance alimentaire d’urgence au cours de la dernière période de soudure, achevée en mai 2017. Cette année, des pluies plus abondantes ont permis de meilleures récoltes. Suite aux efforts conjoints du PAM, de la FAO et de leurs partenaires, la situation s’est stabilisée. Mais elle demeure fragile : plus de 400 000 personnes restent en insécurité alimentaire aigue.

« Je me réjouis de ce soutien important du Gouvernement allemand à travers le PAM, qui rendra les habitants du sud de Madagascar plus résilients et autosuffisants : aide à part, ils doivent pouvoir subvenir à leurs propres besoins. Qui plus est, le PAM et la coopération allemande travaillent ensemble dans le sud pour augmenter les revenus des ménages agricoles » déclare Harald Gehrig, Ambassadeur de la République Fédérale d’Allemagne à Madagascar.

Le financement allemand autorise des activités complémentaires dans la région :

En collaboration avec le Bureau National de Gestion des Risques et Catastrophes et les ONG, des activités de type « vivres contre actifs communautaires » visent à augmenter la production agricole ; à rétablir l’accès des habitants aux marchés ; ou à soutenir la diversification alimentaire des ménages. En collaboration avec l’Office National de Nutrition, le PAM continue de prévenir le retard de croissance en distribuant des compléments nutritionnels aux femmes enceintes et allaitantes et aux enfants de six à 23 mois. D’autres partenaires s’emploient à suivre la santé maternelle et infantile et à renforcer les structures de santé.

Enfin, le financement allemand permet au PAM de racheter une partie du surplus de production dans le sud pour ses propres programmes d’assistance, à travers une collaboration avec la FAO et le Fonds international pour le développement agricole (FIDA).

« Les communautés du sud de Madagascar se sont considérablement décapitalisées au cours des dernières années. Le PAM remercie du fond du cœur l’Allemagne pour ce financement qui, en les aidant à se remettre sur pied, contribuera à leur restituer leur dignité » conclut Moumini Ouedraogo, Représentant du PAM à Madagascar.