Madagascar

Madagascar Grand Sud & Grand Sud-Est : Analyse de l’insécurité alimentaire aiguë et de la malnutrition aiguë de l’IPC, novembre 2021 - août 2022 (Publié en décembre 2021)

Attachments

VUE D’ENSEMBLE

Malgré les interventions en cours, la situation dans le Grand Sud de Madagascar reste critique (49% en Phase 3 de l’IPC ou plus). La vulnérabilité à l’insécurité alimentaire est également assez élevée pour le Grand Sud Est (12% en Phase 3 de l’IPC ou plus). En somme, pour les deux zones, pour ce début de la soudure, l’insécurité alimentaire touche 37% de la population analysée. Quatre districts continuent d’être gravement affectés par l’insécurité alimentaire aiguë, notamment Amboasary Atsimo, Ambovombe Androy, Tsihombe et Ampanihy, qui se trouvent en situation d’Urgence (Phase 4 de l’IPC) jusqu’en fin décembre 2021. Environ 1.64 million de personnes (37% de la population analysée) se trouvent actuellement en insécurité alimentaire aiguë élevée, dont plus de 400 000 (9% de la population analysée) en Phase 4 de l’IPC (Urgence). Bien que l’assistance alimentaire humanitaire ait enregistré sur les derniers mois une couverture (en termes de nombre de bénéficiaires) très élargie, permettant d’éviter une situation catastrophique, la réponse aux besoins kilocaloriques demeure insuffisante pour combler de façon durable les déficits de consommation des ménages, les laissant en besoin d’une action urgente.

Pendant la période de soudure (janvier à avril 2022), du fait de l’augmentation prévue des rations pourvues par l’assistance alimentaire humanitaire, en particulier sur le Grand Sud, il est attendu une légère diminution des personnes en Phase 4 de l’IPC (Urgence), tandis que les personnes en Phase 3 de l’IPC (Crise) resteront similaires. Ainsi, 334 000 personnes (8% de la population analysée) sont estimées rester en Phase 4 de l’IPC (Urgence) et 1 304 000 (30% de la population analysée) en Phase 3 de l’IPC (Crise). Les Districts d’Amboasary Atsimo, Ambovombe Androy et Ampanihy Ouest resteront toutefois classifiés en Phase 4 de l’IPC (Urgence).

Une amélioration non négligeable de la sécurité alimentaire est en perspective au cours de la deuxième période projetée (mai à août 2022) correspondante à la période de récolte. Les Districts de Betioky, Tuléar II, Taolagnaro et de Betroka basculeront en Phase de Stress (Phase 2 de l’IPC). Dans cette période, pour laquelle les niveaux d’assistance restent encore à déterminer, environ 1 093 000 personnes se trouveront en situation d’insécurité alimentaire aiguë élevée (Phase IPC 3 ou plus) correspondant à 25% de la population de la zone analysée. 182 000 personnes (4% de la population analysée) sont estimées rester en Phase 4 de l’IPC (Urgence) et plus que 912 000 (21% de la population analysée) en Phase 3 de l’IPC (Crise).