Madagascar

Madagascar: Cyclone Tropical Ava Rapport de Situation conjoint : No. 1 (17 Janvier 2018)

Format
Situation Report
Sources
Posted
Originally published
Origin
View original

Attachments

Ce rapport est publié par le Bureau National de Gestion des Risques des Catastrophes (BNGRC) et l'Equipe Humanitaire de Madagascar. Il couvre la période allant du 06 au 15 Janvier 2018.

FAITS MARQUANTS

  • Le cyclone Tropical Ava a atterri le 05 janvier à 12h40 à Toamasina ville. C’est la première fois qu’un premier cyclone de la saison cyclonique touche directement le pays et tous les secteurs humanitaires ont dû mobiliser plus précocement leurs stocks d’urgence disponibles (carte en annexe).

  • Ava est sorti en mer le samedi 06 janvier au niveau du district de Mananjary, mais a apporté des pluies abondantes sur les hautes terres et la côte sud-est du pays.

  • Les dégâts sont surtout liés aux inondations, essentiellement sur les routes, les champs de culture et les points d’eau ; quelques dégâts liés au vent ont affecté les infrastructures sociales, surtout les écoles qui sont fabriquées en matériaux locaux.

  • Des stocks de pré-positionnement sont disponibles à Antananarivo, à Toamasina et dans les grandes villes des côtes Est et Sud-est ; ces stocks pourraient couvrir généralement les besoins immédiats mais leur acheminement reste un défi à cause des coupures de routes et leur renflouement est nécessaire pour maintenir une certaine capacité de réponse immédiate au prochain cyclone.

  • Les niveaux des différentes rivières et fleuves ont tous descendu, et les personnes évacuées sont retournées progressivement chez elles.

51 Décès humains personnes disparues
54.827 personnes évacuées cumulées
17.613 Personnes déplacées actuelles
512 Salles de classes détruites
48.758 Elèves privés de cours formations sanitaires endommagées
600 puits inondés

Aperçu de la situation

Le Cyclone Tropical Ava est né à partir d’un système météorologique de basse pression situé à environ 2.000 km au large de la côte nord-est de Madagascar depuis le 27 décembre 2017. Sa localisation géographique lui a permis de s’intensifier, même si cela n’a pas été d’une manière très aigüe, pour atteindre la force de Cyclone Tropical au moment de son atterrissage sur terre.
Cette force du cyclone Ava est toutefois plus élevée que celle attendue car les prévisions initiales avaient estimé qu’Ava allait atterrir au stade de Tempête Tropicale Modérée. Par ailleurs les côtes Nord-est et Est en particulier ont déjà reçu beaucoup de pluies pendant les trois derniers mois de 2017 (Figure 1).

Cette situation a fait que les dégâts liées aux inondations ont été les plus importants, mais à cause de l’intensification avant son atterrissage à Toamasina, quelques dégâts liés au vent ont été aussi visiblement constatés au niveau des infrastructures sociales en particulier (écoles et centre de santé).

Les différents secteurs humanitaires ont commencé à s’activer à travers des réunions sectorielles de partage d’information avant l’entrée du cyclone tropical Ava. Pendant ce premier jour d’entrée du cyclone, les activités les plus urgentes ont été le renforcement des alertes, les évacuations de la population vivant dans les zones à risque, et la prise en charge des personnes évacuées dans les sites d’hébergement. Les détails des besoins provisoires, des réponses et des contraintes par secteur sont présentés ci-après.

UN Office for the Coordination of Humanitarian Affairs
To learn more about OCHA's activities, please visit https://www.unocha.org/.