Madagascar

Madagascar : Bulletin de situation acridienne - Bulletin de la troisième décade de janvier 2015 (2015-D03)

Sources
Posted
Originally published
Origin
View original

Attachments

SITUATION ÉCO-MÉTÉOROLOGIQUE

Après le passage de la tempête tropicale Chedza en 2ème décade, une zone de convergence intertropicale s’est activée dans le canal de Mozambique vers la fin de la 3ème décade de janvier 2015. Elle a généré une activité orageuse sur le Nord de l’Île. D'une manière générale les pluies ont été faibles à moyennes sur l'ensemble du territoire.
Les informations pluviométriques étaient contradictoires, selon les sources : x les estimations de FEWS-NET (figure 1) indiquaient que la pluviosité variait de 4 à 40 mm dans la majeure partie de la Grande-Île, sauf dans l’Aire d’invasion Est Ankay et Nord ainsi que dans les compartiments Nord de l’Aire transitoire de multiplication et de l’Aire de multiplication initiale, où la pluviosité était inférieure à 4 mm ; x le peu de relevés transmis par le Centre National Acridien (44 % pour la décade et 25 % pour le mois, annexe 1) indiquait que, dans l’Aire grégarigène, la pluviosité était faible (inférieure à 4 mm), sauf dans le compartiment Nord-Ouest. Les pluies étaient assez erratiques dans l’Aire de multiplication initiale et l’Aire transitoire de multiplication du compartiment Centre (30 à 70 mm) ; l’Aire de densation restait sèche mais 40 mm sont tombés à Miary, ce qui différait notablement des estimations de FEWS-NET.
Aire grégarigène. Le compartiment Nord-Ouest était donc très humide alors que l’Aire de multiplication initiale et l’Aire transitoire de multiplication du compartiment Centre présentaient des conditions hétérogènes : globalement sèches mais ponctuellement assez favorables en raison de pluies localisées. L'aridité persistait dans l’Aire de densation. Selon les biotopes, le taux de recouvrement variait de 20 à 60 %.
Dans l’Aire d’invasion, les conditions pluviométriques étaient acceptables pour les besoins du Criquet migrateur malgache dans les secteurs Moyen-Nord, Moyen-Ouest, Moyen-Sud et Ouest de l’Aire d’invasion Centre. Les réserves hydriques des sols étaient reconstituées dans les biotopes xérophiles et saturées dans les biotopes hygrophiles, voire mésophiles. Le taux de recouvrement variait de 40 à 80 % selon les biotopes.
Les vents dominants étaient de secteur est à sud-est sur le versant oriental (au sud d'Antalaha). Sur le versant occidental, ils étaient de secteur nord-ouest à ouest entre le Cap d’Ambre et Morondava. Dans l’Aire grégarigène, les vents soufflaient de différentes directions, principalement de secteur sud-est dans le compartiment Sud et de direction globalement ouest, ailleurs.
S