Madagascar

Lettre d'information Médecins Sans Frontières No. 8 - 20 mars 2000

Format
News and Press Release
Source
Posted
Originally published
NUMERO SPECIAL URGENCE MADAGASCAR
EDITORIAL - Quand une urgence en cache une autre

Des images de désolation en provenance du Mozambique ont envahi les médias ces dernières semaines. 50 volontaires MSF sont aujourd'hui présents dans ce pays dévasté pour apporter leur aide aux victimes de cette catastrophe.

Mais derrière cette urgence très médiatisée, il y en a une autre, presque totalement occultée. L'île de Madagascar a été traversée d'est en ouest par le cyclone Eline et la tempête tropicale Gloria. Inondations et cyclones ont détruit les infrastructures et les récoltes. Des milliers de personnes sont privées d'abris, de soins, de nourriture.

Aujourd'hui, nous redoutons une dégradation de la situation nutritionnelle et le développement de l'épidémie de choléra qui sévit dans l'île depuis plusieurs mois. Nos équipes présentes à Madagascar ont pu intervenir rapidement. D'autres volontaires les ont rapidement rejoints pour porter secours aux personnes sinistrées et mettre en place une assistance de première urgence.

La population malgache paie, une fois de plus, un lourd tribut aux intempéries qui touchent l'Afrique Australe, dans l'indifférence quasi générale.

LE TRAVAIL DE NOS VOLONTAIRES A MADAGASCAR

« Plusieurs villes sont coupées des voies d'approvisionnement en nourriture et des villages sont inondés. Médecins Sans Frontières en collaboration avec le CNS, le Centre National de Secours malgache, va concentrer son aide sur les villages les plus isolés, auprès de 10 000 familles soit 50 à 60 000 personnes nécessitant une assistance de première urgence», explique Pierre-Pascal Vandini, directeur-adjoint des opérations à MSF.

Médecins Sans Frontières intervient en priorité sur la côte est de l'île, la région la plus touchée. Car le cyclone Eline qui a traversé l'île d'est en ouest a été suivi quelques jours plus tard par une tempête tropicale qui a abordé Madagascar par le nord de l'île et s'est terminée au centre est.

Un avion cargo d'assistance humanitaire contenant 35 tonnes de matériel a été affrété le 10 mars. Matériel et médicaments ont été choisis en fonction des priorités médicales: médicaments de premiers soins, 11 tonnes de nourriture, essentiellement sous forme de biscuits protéinés, 5 000 couvertures, des bâches plastiques pour les sans abris, et du matériel de chloration et de stockage de l'eau, ainsi que des pompes, pour fournir de l'eau potable et limiter la propagation des épidémies.

L'équipe MSF est basée dans la ville de Marolombo et apporte les secours en hélicoptère dans les villages environnants. La voie aérienne est la seule possible pour rejoindre des lieux inaccessibles par les routes, totalement dévastées par les pluies.

Plus d'informations: http://www.paris.msf.org

AIDEZ NOUS A AGIR VITE

Cette intervention d'urgence à Madagascar est uniquement financée grâce à la générosité de nos donateurs.

Aidez-nous à prolonger notre intervention à Madagascar en nous apportant un soutien supplémentaire. https://www.paris.msf.org/msf/forms/dons.nsf/DonEnLigne?OpenForm