Madagascar

Les agences des Nations Unies et les ONG partenaires en quête de USD 9,6 millions pour venir en aide aux 293 000 sinistrés de Madagascar

Format
News and Press Release
Source
Posted
Originally published
(Antananarivo, le 16 Mars 2007) : Pour venir en aide aux 293 000 sinistrés déclarés à la suite des inondations et cyclones qui ont lourdement affecté de nombreuses régions de Madagascar, le Système des Nations Unies et tous les partenaires humanitaires lancent aujourd'hui un « appel d'urgence » ou « flash appeal » à la communauté internationale en vue de mobiliser des ressources évaluées à environ 9,6 millions USD. Depuis décembre 2006, des cyclones, accompagnés de pluies exceptionnelles ont inondé de nombreuses régions et occasionnés des dégâts très importants aux récoltes ainsi qu'à de larges zones habitées.

Le Gouvernement de Madagascar estime à 293 000 le nombre de personnes en besoin d'assistance à cause des inondations, y compris 33 000 les personnes qui ont du quitter leur domicile et 260 000 personnes affectées par la perte de jusqu'à 80 pour cent des récoltes dans certains zones du sud-est du pays.

« Une assistance immédiate doit être offerte pour venir en aide à ces milliers de personnes lourdement affectées par cette série dévastatrice de catastrophes naturelles », a déclaré John Holmes, Secrétaire général adjoint aux affaires humanitaires et Coordonateur des secours d'urgence des Nations Unies.

Le Bureau National de Gestion des Risques et Catastrophes du Gouvernement Malgache reçoit les supports et coordonne les actions humanitaires des partenaires tels que les agences spécialisées du Système des Nations Unies ou les ONG présentes dans le pays telles que MEDAIR, CARE, Catholic Relief Services, Population Services International, ADRA, Médecins Du Monde, ainsi que les Croix Rouges Malgaches et Françaises.

Les besoins immédiats incluent la distribution alimentaire pour prévenir les cas de malnutrition ; l'achat des médicaments essentiels et des produits de traitement d'eau pour prévenir et traiter les maladies, liées essentiellement à l'eau et à l'assainissement ; l'achat des semences et des fertilisants agricoles pour restaurer les champs détruits. Les besoins supplémentaires concernent les abris et les ustensiles de vie, la protection des enfants, la santé, l'éducation, la logistique et la coordination.

Le 20 février 2007, le Gouvernement de Madagascar a lancé un appel à la communauté internationale et estime les besoins à USD 242 millions. En effet, la sécheresse qui sévit paradoxalement dans la partie sud de Madagascar risque d'affecter 582 000 personnes. En réponse à l'appel du Gouvernement, des dons pour un montant de USD 2,8 millions sont déjà parvenus des ambassades de France, de Norvège, de Chine, du Royaume du Maroc, de Suisse, ainsi que de nombreux donneurs privés et des représentations diplomatiques de Madagascar à l'étranger. Ces supports ont été alloués en priorité aux bénéficiaires les plus vulnérables des régions sinistrées.

Malgré les efforts déjà entrepris par les partenaires internationaux, en appui aux réponses nationales, les interventions doivent obligatoirement être renforcées face à la croissance incessante des besoins.

« Madagascar a cette année été frappé par une série de cyclones et d'intempéries ayant considérablement accru les besoins du pays en matière d'appui» a déclaré Bouri Sanhouidi, Coordonateur résident du Système des Nations Unies à Madagascar. « Nous avons besoin de renforcer les moyens pour s'assurer que nous soyons mieux préparer pour faire face à toutes les éventualités ».

Depuis le début de la saison cyclonique, six cyclones ont frappé Madagascar, dont les plus violents sont Bondo et Clovis au mois de janvier. Le cyclone tropical intense Indlala vient également d'atterrir sur la côte est de Madagascar et est déjà à l'origine de fortes inondations. La fin de la saison cyclonique n'est prévue que pour mi-avril.

Madagascar est régulièrement exposé aux aléas naturels, engendrant des dégâts considérables au niveau des communautés locales et se répercutant sur la croissance économique. Madagascar est classé au 143ème rang sur 177 selon l'indice de développement humain établi par le PNUD (Rapport sur le Développement Humain 2006).

Pour plus d'informations, veuillez appeler :

Mr. Bouri Sanhouidi, Coordinateur Résident du Système des Nations Unies à Madagascar: + 261 20 22 366 50, + 88 16 31 51 9 555 UNDP DRR : + 88 16 31 51 9 556)
Ms Krystyna Bednarska, Representante du Programme Alimentaire Mondial: +261 20 22 315 72
Mr. Martin Smith: Representant de la FAO : + 261 20 22 288 31
Mr. Bruno Maes, Representant de l'UNICEF : + 261 33 11 399 36
Dr. Leonard Tapsoba, Representant de l'OMS : + 261 32 03 30 300
Mr. Benoit Kalasa, Representant du FNUAP: + 261 22 226 57
M. Jérémie Toussaint, Support à la Coordination, Bureau du Coordinateur Résident : + 261 32 074 66 68
Les communiqués de presse de OCHA sont disponibles sur http://ochaonline.un.org or www.reliefweb.int.

UN Office for the Coordination of Humanitarian Affairs
To learn more about OCHA's activities, please visit https://www.unocha.org/.