Madagascar

Le Plan de contingence cyclone et inondation pour la saison cyclonique 2011 – 2012

Source
Posted
Originally published
Origin
View original

Le processus de la mise à jour de ce plan a été initié pendant l’atelier national du 27 et 28 octobre2011. En se basant sur i) l’exercice sur les leçons apprises post- Bingiza en avril 2011, ii) les recommandations des deux exercices de simulation, dont l’un fonctionnel au niveau national avec l’appui de l’Inte-Agency Emergency Simulation en septembre 2011, et l’autre en grandeur nature avec la présence du Sweedish Contingencies Agency (MSB), iii) et sur les prévisions météorologiques pour la saison cyclonique 2011/2012.

Dix points essentiels ont été relevés dans ce plan révisé. Entre autres les deux scénarios identifiés afin de traiter une situation d’inondation qui n’est pas forcément liée au cyclone intense. Les hypothèses de planification ont été alors modifiées car les trois régions du Grand sud ont été intégrées, ce qui correspond à 16 régions à risque contre 13 en 2010.

Le nombre des personnes affectées directement ou indirectement a été augmenté : pour le scénario 1 à 700.000 dont 70.000 ont besoin d’une assistance multisectorielle immédiate pendant 1 mois ; et pour le scénario 2 ce nombre est fixé à 250.000 personnes dont 2.500 ont besoin d’une assistance multisectorielle immédiate pendant 1 mois.3. Le seuil d’intervention globale a été ajusté à 7.500 personnes temporairement déplacées.4. Le cas de l’inondation dans la plaine d’Antananarivo où 20.000 personnes pourraient se déplacer pendant 1 mois en cas de scénario 1, a été toujours maintenu dans le plan de contingence révisé ; ce plan de réponse pour la plaine d’Antananarivo est porté dans l’Annexe 2.5.

Des critères communs de priorisation des zones ont été adoptés et la coordination en temps d’urgence a été améliorée, notamment le fonctionnement du CRIC.

Le plan prévoit une éventuelle utilisation d’une équipe locale mise en place au niveau des régions pour conduire des évaluations rapides multisectorielles. Des Termes de Référence ont été validés pour harmoniser l’Evaluation Rapide Multi-sectorielle conduite par l’équipe nationale déjà en place et les équipes récemment mises en place au niveau des huit régions (Sava, Diana, Sofia,Analanjirofo, Boeny, Atsinanana, Vatovavy Fitovinany, Atsimo Andrefana).

Les données sont accessibles en temps réel en cliquant sur le lien : http://41.204.124.23/.

La plupart des plans sectoriels ont été améliorés pour bien analyser et traiter les problèmes liés au Genre.

Avec les réponses prévues par les huit groupes sectoriels appuyés par les clusters, les besoins additionnels du scénario 1 est budgétisé à environ 14 million $US ; ce budget correspond aux besoins non couverts par les prépositionnements, ces derniers sont évalués à environ 5 million $USD(Annexe 3j. Carte des prépositionnements). Ces prépositionnements disponibles pourraient couvrir les besoins multisectoriels immédiats d’environ 20.000 personnes (4.000 ménages), soit les besoins relativement correspondant au scénario 2.

Pour plus d'information veuillez télécharger le document ici