Madagascar

L'appel d'urgence pour venir en aide aux victimes des cyclones à Madagascar revu à la hausse

Format
News and Press Release
Source
Posted
Originally published
La Fédération internationale des Sociétés de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge révise son appel d'urgence préliminaire d'un montant initial de 773 000 francs suisses (€ 477,000 / US$ 637,000), qu'elle porte désormais à 2 millions de francs suisses (€ 1,2 million / US$ 1,6 million) afin de soutenir l'opération d'assistance de la Croix-Rouge malgache pour les personnes affectées par le passage d'une série de cyclones qui ont dévasté les régions nord de l'île de Madagascar.

Depuis le début de l'année, Madagascar a été touché par cinq cyclones. « C'est la première fois que l'île doit faire face à autant de cyclones en si peu de temps », explique Niels Scott, coordinateur des opérations pour l'Afrique à la Fédération internationale. « Le cyclone Jaya a été le dernier à frapper le 3 avril. Initialement, on n'a pas fait état de dégâts importants simplement parce que la plupart des habitants avaient déjà tout perdu lors du passage du cyclone Indlala le 15 mars. Cela démontre l'impact important des cyclones précédents dans les zones qui ont été touchées à plusieurs reprises », poursuit-t-il.

L'appel révisé vise à fournir des articles alimentaires et non-alimentaires à 60 000 personnes, à minimiser les risques de maladies véhiculées par l'eau, à promouvoir une bonne hygiène et à contribuer à rétablir des conditions de vie minimales. La Fédération internationale envoie également une unité de réponse d'urgence spécialisée dans la logistique afin d'amener les secours aux personnes touchées, ce qui s'avère difficile en raison des nombreuses routes détruites et du fait que certaines zones ne sont accessibles que par bateau.

Selon les premiers recensements officiels, au moins 126 000 personnes ont été sévèrement touchées par le cyclone Indlala et ont besoin d'une aide d'urgence. Les régions de Sava, Analajirofo, Diana, Sofia et Maroantsetra ont été les plus sérieusement atteintes. Environ 13 000 maisons ont été complètement détruites, 29 écoles et 35 ponts ont été endommagés, environ 35 000 hectares de rizières et 12 000 hectares d'autres récoltes ont été détruits.

La succession de cyclones pourrait conduire à des problèmes d'insécurité alimentaire dans les mois qui viennent compte tenu du fait qu'une bonne partie de la production de riz est cultivé dans le nord de Madagascar. Or, au même moment, quelque 582 000 personnes doivent déjà faire face à une sécheresse dans la partie sud de l'île.

La Fédération internationale coordonne étroitement son action avec celle de la Croix-Rouge malgache, la Croix-Rouge française (via sa Plateforme d'intervention régionale de l'Océan Indien - la PIROI) ainsi qu'avec le gouvernement et les agences des Nations-Unies.

Pour toute information complémentaire, ou pour des interviews, veuillez prendre contact avec :

À Nairobi : Omar Valdimarsson, Délégué régional à l'information, Tél : + 254 733632946

À Genève : Jean-Luc Martinage, Attaché de presse Tél: + 41 22 730 42 96 / + 41 79 217 33 86

Permanence - Service de presse Tél: + 41 79 416 38 81

Ensemble, la Fédération, les Sociétés nationales et le Comité international de la Croix-Rouge constituent le Mouvement international de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge. Pour plus d'information, nous vous invitons à consulter notre site Internet: www.ifrc.org/fr/