La Suisse contribue 550 000 dollars au programme de secours et de redressement du PAM à Madagascar

Report
from World Food Programme
Published on 08 Mar 2013 View Original

ANTANANARIVO – Le Programme alimentaire mondial des Nations Unies (PAM) a reçu aujourd’hui de la part du Gouvernement suisse une contribution de presque 550 000 dollars américains en faveur de son programme de secours et de redressement à Madagascar. Cette contribution permettra au PAM de venir en aide à 85 000 bénéficiaires tout au long de l’exécution du projet.

Les vivres seront distribués à travers des travaux communautaires suivant la modalité du programme «Vivres-contre-travail». Chaque participant reçoit une ration alimentaire familiale par jour de participation aux activités. Ces travaux seront menés dans les régions du pays les plus exposées aux catastrophes naturelles et hautement vulnérables à l’insécurité alimentaire : le sud-ouest et le sud-est.

«Le PAM est très reconnaissant envers le Gouvernement suisse qui a maintenu son appui aux opérations du PAM en dépit du contexte d’instabilité politique. Cette aide vient au moment où le PAM fait face à un sévère manque de ressources alors que les besoins d’assistance s’augmentent après les cyclones Felleng et Haruna et face à une insécurité alimentaire croissante; et que, par contre, plusieurs activités ont été arrêtées» affirme Willem van Milink, Représentant du PAM à Madagascar.

Le PAM et ses partenaires mettront en place des activités telles que construction ou réhabilitation de bassins de captage d’eau afin d’augmenter les points d’eau ; construction ou réhabilitation de canaux d’irrigation et barrages de rétention d’eau pour améliorer la production agricole. Les programmes de vivres-contre-travail contribueront à la protection de l’environnement par le biais de reboisements. Les activités incluront également plantation de cultures à cycle court sur des terrains communautaires et réhabilitation de pistes rurales pour rétablir l’accès des communes enclavées vers les marchés.

Une partie de ces programmes seront menées dans les régions affectées par le récent passage du cyclone Haruna. Les activités consisteront à assainir les zones habitées inondées, assainir les canaux d’irrigation ensablés et construire des canaux de drainage.

Ces travaux communautaires contribueront ainsi à réhabiliter les infrastructures communautaires endommagées par les catastrophes naturelles; restaurer les moyens de subsistance des communautés affectées; relancer l’agriculture et augmenter les revenus des ménages à travers l’amélioration de leur production agricole. Ces activités visent à leur assurer une consommation alimentaire adéquate en cette période de soudure.

Le PAM est actuellement confronté à un manque de ressources qui l’a obligé à suspendre une grande partie de ses programmes réguliers à Madagascar. Si ces programmes ne sont pas financés, le PAM risque de ne plus pouvoir assister 400 000 bénéficiaires, incluant des enfants d’âge scolaires, femmes enceintes et mères allaitantes. Cette contribution de la Suisse permettra donc au PAM de réduire le nombre de bénéficiaires actuellement affectés par ce manque de financement. Par conséquent, l’agence maintient ses efforts de mobilisation de ressources pour pouvoir continuer son assistance aux personnes vulnérables dans le sud, sud-est et les quartiers urbains défavorisés de Madagascar.

Selon l’analyse approfondie de la Sécurité Alimentaire et la Vulnérabilité (2010), 35 % de la population de Madagascar sont en insécurité alimentaire et 48 % y sont tellement vulnérables que le moindre choc pourrait les faire basculer dans l’insécurité alimentaire. La situation dans les régions du Sud reste plus préoccupante : 68% des ménages y sont en situation d’insécurité alimentaire.

Plus de la moitié des enfants de moins de cinq ans (53 %) souffrent de malnutrition chronique, faisant ainsi de Madagascar le cinquième pays ayant le taux le plus élevé dans le monde.

Le nombre d’enfants d’âge scolaire non scolarisés ou déscolarisés est actuellement estimé à plus d’un million.

Pour plus d’informations, veuillez contacter :
Service de presse de l’Ambassade de Suisse : vertretung@ant.rep.admin.ch
Chargée de l’information du PAM: Volana Rarivoson. Email: volana.rarivoson@wfp.org – Tél. +261 32 05 027 40